Zouhaier Elkadhi : Les établissements de microfinance financent le secteur parallèle

Ecrit par on 17 novembre 2020

Le conseiller économique Zouhaier Elkadhi a indiqué aujourd’hui, 17 novembre 2020, lors du programme Ecomag, que les lois et la législation de la Tunisie encouragent d’une certaine manière à entrer dans le secteur informel, ajoutant que la moitié de la catégorie active travaille dans le secteur parallèle.

Zouhaier Elkadhi a expliqué que la crise du Covid-19 a contribué à l’exacerbation du secteur informel, soulignant qu’il se développera davantage à l’avenir. Il a déclaré sur le même propos, que les investisseurs fuient le secteur formel afin d’éviter les perturbations administratives, le grand nombre de taxes ainsi que la lenteur et la complexité des procédures.

Par ailleurs, le conseiller économique a souligné que les établissements de microfinance financent le secteur parallèle. Il a également ajouté qu’il était difficile de se débarrasser de l’économie rentière dans les années à venir. Et d’ajouter qu’il n’y a pas de concordance entre les décisions prises par l’État et la réalité dans laquelle nous vivons.

N.B


Current track

Title

Artist