Taïeb Bayahi : au-delà des personnes, le gouvernement doit se baser sur un programme !

Ecrit par on 3 février 2020

 

 

Le président de l’IACE, Taïeb Bayahi a été présent, ce lundi 3 février 2020, avec Wassim Ben Larbi à l’émission Expresso sur nos ondes, pour revenir sur les activités de l’IACE, outre sa vision du processus de la formation du gouvernement.

 

 

Taïeb Bayahi a indiqué que l’année 2019 a été riche pour l’IACE, soulignant la tenue de « Tunis Economic Forum » et « Tunis Forum ». « Ces événements sont incontournables pour l’IACE. Nous avons abordé les questions relatives à l’infrastructure et leur importance pour l’économie nationale. Nous avons également traité la question relative aux relations étrangères et les moyens permettant de faire face à la crise libyenne. L’autre évènement important pour l’IACE est « les journées de l’Entreprise ». En 2019, il a porté sur « l’Entreprise et le nouveau rôle de l’Etat », notamment, concernant les problématiques qui pourront se présenter en 2020 ».

 

Le président de l’IACE, a indiqué que le sujet de Tunis Economic Forum pour l’année 2020 a été fixé. Il portera sur la question de l’endettement. « Pour Tunis Forum, qui se tiendra les mois de juin et juillet, il portera sur le thème de la Francophonie. D’autre part, tout au long de l’année nous allons aborder la thématique de l’inclusion, selon plusieurs angles. Outre les prospectives de la Tunisie à l’horizon 2040 ».

 

Revenant sur le processus de la formation du gouvernement, M. Bayahi a assuré que la formation du gouvernement dépend beaucoup plus du programme et des noms. « Il est nécessaire d’aborder les véritables problématiques, comme la question de l’endettement. Il faut être franc, et les dossiers économiques ne peuvent être résolus par un gouvernement de gestion des affaires courantes ».

 

Il a ajouté que les institutions financières internationales pourront appuyer la Tunisie si le gouvernement définit clairement sa stratégie et les mesures de réformes qu’il compte réaliser. Il a, également, estimé que l’UGTT doit prendre une position ferme, permettant d’accompagner le prochain gouvernement dans sa démarche réformiste.

 

 


Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist