Sofiane Bouajilia: Il faut un cadre législatif qui protège les droits des Africains subsahariens en Tunisie

Ecrit par on 20 novembre 2020

 

Le président de l’association By lhwem, Mohamed Sofiane Bouajila a déclaré aujourd’hui, vendredi 20 novembre 2020, lors de sa présence au programme Ecomag, que l’association a été créée en 2017, et en 2019, elle a commencé à prendre en charge la situation des Africains subsahariens.

Sofiane Bouajila a ajouté que le nombre de résidents africains en Tunisie s’élevait à plus de 57 000, indiquant que la majorité d’entre eux étaient sans papiers. Il a indiqué également que parmi les problèmes auxquels sont confrontés les Africains subsahariens en Tunisie, il est question de l’accès à l’information et de la sensibilisation sociale. Sofiane Bouajila a affirmé que l’existence des Africains subsahariens en Tunisie dépend uniquement du profit que peut en tirer l’Etat tunisien.

Par ailleurs, il a été question de l’emploi précaire des Africains subsahariens dont notamment ceux qui ont été licenciés de manière abusive. Sofiane Bouajilia a expliqué qu’il y avait une volonté de protéger ces licenciés de se retrouver dans la rue, chassés de leur domicile. « Nous avons poussé vers une initiative législative dans ce sens, mais il n’y a pas eu d’action concrète a ajouté l’invité d’Ecomag.

N.B

https://www.facebook.com/watch/live/?v=373919337269375&ref=watch_permalink

 


Current track

Title

Artist