Samir Bouzidi: 30 mille étudiants tunisiens ont immigré dont la majorité ne comptent pas revenir

Ecrit par on 18 janvier 2021

Samir Bouzidi a confirmé, lors de son passage sur les ondes de radio Express FM, lundi 18 janvier 2021, qu’il y a une augmentation du nombre d’immigrants tunisiens de 43%. Il a ajouté que la communauté tunisienne à l’étranger ne place pas d’épargne pas en Tunisie, et possède juste quelques de biens immobiliers. Samir Bouzidi a indiqué: « Il existe 11 canaux en ce qui concerne les voies informelles et la Tunisie figure parmi les cinq premiers au monde en matière de secteur informel. »
L’invité d’Expresso a souligné que les banques tunisiennes sont conservatrices, sans compter que la Tunisie ne fournit pas à cette communauté l’environnement approprié pour qu’elles investissent en Tunisie. Aussi, les mentalités doivent être changées afin de créer les conditions propices à l’investissement des Tunisien résidant à l’étranger.
Et de soutenir que la première condition que la Tunisie doit remplir est qu’elle les considère comme des citoyens à part entière, car cela n’est toujours pas le cas, soulignant: « Il y a aussi un problème structurel, c’est qu’il n’y a pas d’organe qui surmonte les difficultés, en plus de la bureaucratie que les TRE rencontrent au moment où ils ont la possibilité de choisir le meilleur. La digitalisation demeure la solution à ces problèmes. »
Samir Bouzidi a souligné qu’il y a d’autres pays qui ont amélioré leurs procédures digitales, évoquant la nécessité de mettre en place une stratégie nationale plus efficace que celle élaborée au sein du ministère des Affaires sociales depuis 2015 et qui n’a pas été exécutée. Il a déclaré qu’il existe un niveau historique d’immigration, provenant de divers groupes sociaux. « Depuis 2011, la Tunisie a enregistré 50000 nouveaux immigrants dont 30000 étudiants. Deux tiers de ces derniers ne comptent pas retourner au pays » a conclut Samir Bouzidi.  
N.B

Current track

Title

Artist