Rim Abdelmalek: Les habitudes du Tunisien changeront par l’application de la loi et les sanctions

Ecrit par on 15 janvier 2021

Rim Abdelalek, médecin spécialiste des maladies bactériennes, a confirmé aujourd’hui, 15 janvier 2021, lors de son intervention dans le programme Expresso, que la situation épidémiologique est ordinaire, car l’on sait que le virus atteint son apogée en saison hivernale. Elle a ajouté que le peuple tunisien n’a pas adhéré aux mesures préventives ainsi que le protocole sanitaire, ce qui a fait augmenter le nombre de cas de Covid positif.
Et de préciser que: « La possibilité d’infection est de 0% avec le port du masque, mais le caractère prévaut sur l’habitude, et le Tunisien n’a pas changé ses habitudes. Le changement des habitudes se fera à travers l’application de la loi et les sanctions. » Concernant le confinement général, Rim Abdelmalek a ajouté que 4 jours ne suffisent pas, et le comité scientifique n’a pas proposé cette petite période car le niveau d’infection pourrait même augmenter.
Elle a souligné que le confinement général soulève une controverse dans le monde entier entre ses partisans et ceux qui s’y opposent. Les méthodes de son application, a ajouté l’invitée d’Expresso, ont varié et certains ont préféré le confinement général tandis que d’autres pays ont choisi l’immunité collective, donc il y a ceux qui la défendent et il y a ceux qui la considèrent comme dénuée de sens.
« Mais ce les décideurs qui au final fixent le confinement général et doivent tenir le bâton au milieu » a souligné Rim Abdelmalek avant de poursuivre que le besoin d’aération et le fait de ne pas dépasser le rassemblement de 8 personnes dans une même pièce demeurent des mesures efficaces. Par ailleurs, l’invitée d’Expresso a indiqué que les complications psychologiques, sociales et éducatives affecteront négativement les étudiants à l’arrêt des cours. 
En ce qui concerne la vaccination, Rim Abdelmalek a déclaré que c’était l’une des inventions les plus merveilleuses que l’humanité a connu: » Grâce au vaccin, nous avons éliminé de nombreuses maladies comme la variole et la rage. Je suis un protecteur de la vaccination, et je sais que toutes les règles ont été respectées dans la vaccination du Covid en passant par toutes les étapes. » Et d’ajouter: « Il y a des complications secondaires acceptables, et c’est une question purement statistique, comme si le vaccin sauve un million de personnes et en exclut une. Mais il est rejeté quand il met en danger la vie de 3 mille personnes, par exemple sur un million. »

N.B

Current track

Title

Artist