Ridha Shkandali: Pourquoi ne pas créer un organe de surveillance de la dette de l’Etat

Ecrit par on 23 novembre 2020

L’économiste Ridha Shkandali a souligné, lors de son passage sur les ondes de radio Express FM, lundi 23 novembre 2020, que le gouvernement est confronté à un grand dilemme financier en ce qui regarde le financement du budget de l’État. Toutefois, le gouverneur de la Banque centrale a tenu des propos raisonnables dans ce cadre.

L’invité d’Ecomag a expliqué également qu’il est possible de modifier l’article 25 de la Loi fondamentale et de permettre ainsi au gouvernement d’intervenir directement auprès de la Banque centrale, mais cela pourrait conduire à une forme de spirale inflationniste dans le cas où cette intervention est orientée vers des objectifs de consommation. De ce fait, et en vue d’éviter l’impact négatif de pareille manœuvre, il est recommandé de mettre en place un organe indépendant qui surveille l’utilisation de la dette par l’État.

Et d’ajouter dans le même sillon: « Cet organe surveille l’Etat dans sa manière d’utiliser les dettes, lui propose ou l’empêche de les utiliser à des fins de consommation tels que le financement des salaires ainsi que des subventions. » Les dettes doivent être orientées vers des objectifs de développement ou dans le but de payer des entrepreneurs et des fournisseurs. Ridha Shkandali a expliqué que cet organe pourrait prendre la forme d’une agence, d’une institution, d’un organisme, qui sera représenté par des organisations sociales ainsi que la Banque centrale et qui comprend de nombreux acteurs ayant un lien direct avec les finances publiques, en plus des banques.

L’invité d’Ecomag a souligné, par ailleurs, que l’inflation provenait principalement des dettes de l’État et du manque de surveillance de ces dettes qui restent généralement orientées vers les dépenses de consommation.

N.B

https://www.facebook.com/RadioExpressFm/videos/1296211187390493

marqué comme

Current track

Title

Artist