Nourddine Taboubi- 5ème congrès du SNJT : L’UGTT œuvrera pour l’amélioration des conditions de travail des journalistes

Ecrit par on 20 septembre 2020

L’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) œuvrera en vue de trouver des solutions à même d’éradiquer toute forme de travail précaire dans le secteur des médias et mettre fin à certaines pratiques dont le licenciement abusif et la rémunération illégale qui visent une grande partie des journalistes notamment les jeunes, a déclaré, samedi, le secrétaire général de la centrale syndicale Nourredine Taboubi.

Dans une allocution prononcée à l’occasion de l’ouverture des travaux du 5e congrès du syndicat national des journalistes tunisiens (snjt), Taboubi a affirmé que l’union ne s’opposera jamais aux revendications légitimes des journalistes et sera toujours à leurs côtés pour la réalisation des réformes nécessaires à la garantie de l’indépendance dans l’exercice de la profession.

Il a estimé qu’il n’est plus acceptable aujourd’hui de rester les mains croisés face aux différentes formes d’emploi précaire dans les entreprises de presse privées et à la violation des droits économiques et sociaux des professionnels des médias, ajoutant que l’organisation ouvrière luttera contre les tentatives visant à entraver le processus de réforme médiatique dans le secteur public pour favoriser le retour de la dictature, de la corruption, de l’atteinte à la dignité des journalistes et de la violation de la déontologie professionnelle.

Taboubi a renouvelé le soutien de l’UGTT au Syndicat national des journalistes tunisiens, notamment dans le domaine de la protection des libertés et pour la poursuite du travail en commun pour surmonter toutes les difficultés et les obstacles techniques afin de préserver les droits et de réaliser des acquis conformément à une vision législative globale.

D’autre part, il a souligné la complémentarité des rôles entre le Syndicat des journalistes et la fédération générale des médias relevant de l’UGTT, soulignant à cet égard la nécessité d’une coopération entre les deux syndicats afin de créer les conditions d’un travail décent pour les professionnels des médias, garantir l’indépendance de l’institution médiatique et accélérer l’organisation du secteur des médias de manière à lui permettre de s’acquitter de sa mission en tant que quatrième pouvoir.

Le 5e congrès du SNJT se poursuivra pendant deux jours. Les adhérents du syndicat éliront, demain, dimanche leurs représentants (9) au nouveau bureau exécutif parmi 33 candidats (journalistes et journalistes photographes).

EFM/TAP


Current track

Title

Artist