Nissaf Ben Alaya : le risque du Covid 19 est devenu élevé, mais la maladie n’est pas aussi grave !

Ecrit par on 2 mars 2020

 

 

La présidente de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes, Nissaf ben Alaya est intervenue, ce lundi 2 mars 2020, à l’émission Expresso de Wassim Ben Larbi sur nos ondes pour faire le point sur la situation actuelle en Tunisie, et évaluer les risques liés à la propagation du Covid 19.

 

Nissaf Ben Alaya a indiqué que la Tunisie a adopté une stratégie préventive pour faire face à l’épidémie du Coronavirus, soulignant que le risque est toujours présent. « Nous avons un plan national depuis 2014, que nous avons activé et mis jour en adéquation avec l’évolution mondiale de l’épidémie ».

 

Par ailleurs, elle a ajouté qu’au départ le risque en Tunisie n’était pas élevé, mais qu’il a évolué avec l’apparition de nouveaux foyers de l’épidémie, notamment, en Italie, avec qui la Tunisie a beaucoup de transactions. « Cela dit, je tiens à rassurer les Tunisiens. Cette maladie n’est pas grave. Certes que le risque d’avoir un cas importé est devenu élevé, mais nous sommes préparés. Nous comptons, également, sur la conscience des Tunisiens et leur rigueur de se conformer aux dispositions de l’auto-isolement et des mesures d’hygiène recommandées ».

 

Mme Ben Alaya, a précisé que près de 900 cas ont été placés en quarantaine. « Plus de 500 cas ne sont plus en quarantaine. Nous suivons encore l’état de plus 300 personnes. Et toutes les analyses que nous avons effectué jusqu’à présent sont désormais négatives. Le plus important est que notre stratégie réduit au maximum le risque de la propagation du virus parmi la population ».


Current track

Title

Artist