Nafaâ Ennaifer : les chefs d’entreprises passent d’un optimisme à une préoccupation de survie

Ecrit par on 26 février 2020

 

 

Nafaâ Ennaifer, vice- président de l’IACE a été l’invité de Wassim Ben Larbi, ce mercredi 26 février 2020, à l’émission Expresso sur nos ondes, pour présenter en exclusivité le sondage réalisé auprès d’un échantillon de 400 chefs d’entreprises au sujet de la confiance, attentes, priorités, perception.

 

 

Dans un premier temps, Nafaâ Ennaifer a indiqué qu’il s’agit une enquête périodique. Elle a été réalisée avant et après les élections. « Elle a quatre principaux objectifs, à savoir la perception des chefs d’entreprises de la situation économique avant et après les élections, la détermination des objectifs et des attentes des chefs d’entreprises du prochain gouvernement, la mesure de l’indice de confiance dans la capacité du gouvernement de relever les défis, outre sa capacité à tenir ses promesses ».

 

Revenant sur la perception des chefs d’entreprises de la situation économique, il a indiqué, « Avant les élections, les chefs d’entreprises étaient partagés en trois groupes équivalents : un tiers estime que la situation est très difficile, le deuxième considère que la situation est moyennement critique tandis que le troisième voit que la situation est satisfaisante. Toutefois, après les élections 78% des chefs des entreprises considèrent que la situation est critique. Il s’agit d’une perception témoignant d’une déception des résultats des élections ».

 

D’autre part, il a indiqué que les attentes, classées par ordre de priorité avant les élections, sont la réforme de l’administration, l’amélioration du climat d’investissement, la vision économique, la lutte contre la corruption, la paix sociale, la réduction du taux de chômage et la digitalisation. « Ces attentes optimistes, mais elles ont changé après les élections et la vision économique est devenue la préoccupation majeure suivie par la paix sociale. L’amélioration du climat d’investissement est passé en 4ème position. C’est un changement des priorités important et significatif. En effet, les chefs d’entreprises sont passés d’une dynamique d’optimisme et de changement vers une préoccupation de survie ».

 

Concernant l’indice de confiance, Nafaâ Ennaifer a indiqué que cet indice a, également, changé avant et après les élections. Il a été affecté d’une manière significative à la suite de la proclamation des résultats des élections, assurant que cela est tout aussi valable pour la confiance dans la capacité du gouvernement à tenir ses promesses.


Current track

Title

Artist