Salsabil Klibi : la déclaration de Lotfi Zitoun préoccupe

Ecrit par on 3 septembre 2018

Lors de son intervention au micro de Rabeb Srairi à l’émission Mouthir Lel Jadal d’Express FM d’aujourd’hui, l’analyste politique, Rachid Khechana, a indiqué que les élections de 2019 ne peuvent pas se tenir en l’absence « d’une loi électorale permettant d’assurer la tenue des élections selon les condiitons et les criteres voulus pour la Tunisie (tels que des élections libres, transparentes et démocratiques) d’un pacte politique entre les partis politiques permettant d’assurer des élections correctes et de l’installation de la Cour constitutionnelle ».

Salsabil Klibi, spécialiste en droit constitutionnel, a souligné lors de son intervention à l’émission que le report des élections de 2019 est « une atteinte claire à la Constitution ».

Klibi a indiqué que la déclaration de Lotfi Zitoun du mouvement Ennahdha au sujet des élections de 2019 sème la préoccupation. Elle a rappelé que la Cour constitutionnelle n’est pas concernée par les conflits électoraux, mais plutôt la Cour administrative, et a souligné que le plus grand problème réside lorsque Zitoun a mentionné l’absence d’un président à la tête de l’Isie et les voix nécessaires pour l’élection de ce dernier ainsi que lorsqu’il a insisté sur le consensus.

Klibi s’est demandée si la déclaration de Zitoun ne renvoie pas à ce que mouvement Ennahdha pourrait bloquer les élections en cas d’absence d’un consensus au tour de l’élection du président de l’Isie.

(Visited 12 times, 1 visits today)

Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist