Radhia Jerbi : pour l’application de la peine de mort dans l’affaire de Goubellat

Ecrit par on 31 août 2018

Radhia Jerbi, présidente de l’Union nationale de la femme tunisienne (Unft), invitée de l’émission Mouthir Lel Jadal d’Express FM d’aujourd’hui, a exprimé au cours de son intervention micro de Rabeb Srairi son refus de l’application de la peine de mort sauf dans certains cas. Pour l’affaire de Goubellat du gouvernorat de Béja, sa position était claire. « Je suis pour l’application de la peine de mort », a-t-elle dit.

Jerbi a souligné que les actes de violence ont augmenté en nombre dans le pays, mais ils ont connu aussi un changement au niveau de leur nature. « On est en train de voir une banalisation de la question de viol », a-t-elle ajouté.

(Visited 5 times, 1 visits today)

Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist