Le tiers des enfants entre 3 et 5 ans vont aux jardins d’enfants

Ecrit par on 14 février 2019

D’après l’intervention du chef de service des jardins d’enfants au sein du ministère de la Femme, de la Famille, de l’Enfance et des Seniors, Aalyssa Khouaja, au micro de Rabeb Srairi à l’émission Mouthir Lel Jadal d’Express FM d’aujourd’hui, plus de 49 jardins d’enfants au niveau des 24 gouvernorats vont entrer en activité au cours de cette année pour accueillir les enfants (entre 3 à 5 ans) dans le cadre du rapprochement de ce service au citoyen dans les régions où le secteur privé n’y investit pas.

D’après Khouaja, également, l’Etat participera au paiement des frais d’inscription d’une année, dans les jardins d’enfants privés autorisés par le ministère, pour plus de 8 mille enfants au niveau des 24 gouvernorats dans le cadre du programme destiné aux enfants sans soutien familial.

Khouaja a indiqué que dans un projet commun avec le ministère de l’Intérieur, des commissions régionales ont été créées pour suivre et contrôler les espaces anarchiques au niveau des 24 gouvernorats.

Khouaja a rappelé les parents qui veulent inscrire leurs enfants auprès des jardins d’enfants de vérifier que les jardins d’enfants sont autorisés par le ministère et ceci soit en consultant les listes, par gouvernorat, publiées sur son site Web officiel, des jardins d’enfants et crèches autorisés, ayant obtenu un récépissé de dépôt au titre de l’année 2018, ou en contactant les délégations régionales ou encore en demandant de voir le récépissé de dépôt auprès de ces jardins d’enfants.

Khouaja a rappelé, également, qu’un programme pédagogique officiel est mis par le ministère à la disposition de tous les jardins d’enfants pour être respecté.

Nabiha Kammoun Tlili, présidente de la chambre nationale des crèches et jardins d’enfants, a souligné, lors de son intervention à l’émission que l’Etat doit contrôler le secteur des jardins d’enfants et des crèches, et a indiqué que des avis de fermeture émis contre des jardins d’enfants n’ont pas été appliqués.

Tlili a indiqué, également, que, dans des gouvernorats, la chambre ne participe pas aux opérations de suivi réalisées par les commissions régionales de contrôle des espaces anarchiques.

D’après Khouaja, 4 390 jardins d’enfants et 405 crèches sont autorisés par le ministère et 202 mille enfants vont aux jardins d’enfants, soit le tiers du total des enfants âgés entre 3 et 5 ans.

(Visited 4 times, 1 visits today)

Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist