Mouna Kraiem: Le changement du système électoral résoudra 90% des problèmes actuels

Ecrit par on 13 janvier 2021

La professeure de droit constitutionnel, Mouna Kraiem a indiqué, mercredi 13 janvier 2021, au micro de radio Express FM, au sujet des dix ans de révolution, que la phase de construction n’est pas encore terminée, soulignant: « Cela se manifeste principalement au niveau des les institutions, en particulier la Cour constitutionnelle. »

Mouna Kraiem a ajouté dans le même propos: « Je ne suis pas surprise que la Cour constitutionnelle ne soit pas encore établie même après 10 ans. Nous sommes toujours au stade zéro dans tout ce qui concerne l’organisation du pouvoir politique, et dix ans se sont écoulés uniquement pour dresser le diagnostic« .

L’invitée d’Expresso a ajouté que beaucoup de choses doivent être changées, et le plus important demeure la façon dont les pouvoirs sont répartis entre le chef du gouvernement et le président de la république, précisant: « Il est également important de s’orienter vers une hégémonie du Parlement plus équilibrée sur tous les pouvoirs. »

Mouna Kraiem a souligné que si le système électoral est changé, 90% des problèmes peuvent être résolus et il faudra laisser celui qui gagne gouverner afin qu’il soit possible de le tenir responsable plus tard. Et de souligner que l’Assemblée des représentants du peuple était l’autorité qualifiée pour approuver l’idée de changer le système politique.

N.B


Current track

Title

Artist