L’euro monte légèrement au lendemain de la réunion de la BCE

Ecrit par on 22 janvier 2021

Sur la place de Tunis, la monnaie unique est traitée à 3.3100 tandis que le billet vert s’échange à 2.7200 respectivement contre le dinar tunisien. La paire phare se négocie quant à elle sur le Forex à 1.2165 avec un plus haut intraday à 1.2189.

L’euro monte légèrement, à 1,2168 dollar, au lendemain de la réunion de la BCE qui a maintenu sa politique monétaire inchangée et répété sa flexibilité en ce qui concerne le programme d’achats d’obligations PEPP.

Le dollar, lui a reculé dans le sillage de nouvelles restrictions sanitaires et des indices d’activité attestant la contraction de l’activité freinant le rallye alimenté par les espoirs de relance des États-Unis.

La Commission européenne a proposé depuis jeudi aux chefs d’Etat et de gouvernement d’identifier les plus importants foyers épidémiques où les voyages seront déconseillés, la France va rendre obligatoires les tests PCR pour les voyageurs entrant sur son territoire et Joe Biden a promulgué un décret imposant une quarantaine aux passagers des vols internationaux à leur arrivée aux Etats-Unis.

Dans ce contexte, le rebond de l’économie pour cette année s’annonce moins important que prévu et il faudra attendre 2022 pour retrouver le niveau d’avant-crise, montre une enquête publiée par la Banque centrale européenne (BCE).

En Asie, la municipalité de Pékin a lancé une vaste campagne de dépistage, Shanghai va tester l’ensemble de son personnel médical et les autorités de Hong Kong ont décidé de confiner un quartier entier du territoire.

La livre britannique de son côté baissait nettement ce vendredi, effaçant une partie de ses gains de la semaine alors que l’activité du secteur privé britannique a chuté en janvier avec le nouveau confinement imposé en Angleterre. Elle perdait 0,57% face à l’euro à 89,08 pence pour un euro et 0,48% face au dollar à 1,3667 dollar pour une livre.

Pourtant, la monnaie britannique avait grimpé pendant la semaine, les cambistes se projetant dans le futur, quand la campagne de vaccination, mieux amorcée au Royaume-Uni que dans les autres pays européens, porterait ses fruits. Le Royaume-Uni est le pays le plus endeuillé d’Europe par la pandémie du Covid-19, avec plus de 93.000 décès.

Sur le plan macroéconomique, les indices PMI « flash » pour le mois en cours témoignent d’une contraction plus importante de l’activité en zone euro et en France tandis qu’en Allemagne, l’indice composite a reculé à son plus bas niveau depuis sept mois. L’indice PMI flash composite IHS Markit pour la zone Euro s’est replié de 49,1 en décembre à 47,5 en janvier, signalant ainsi une troisième baisse mensuelle consécutive de l’activité globale et le plus fort taux de contraction depuis trois mois.

De son côté, l’indice PMI composite du Royaume Uni -calculé par le CIPS et IHS Markit- est ressorti en plongeon à 40,6 en estimation flash pour le mois en cours, contre 50,4 en données définitives pour le précédent. Cela tyrasuite les conséquences du confinement puisque le Premier ministre Boris Johnson refuse d’écarter la possibilité d’un confinement jusqu’à l’été

Les cours pétroliers perdent plus de 2% par crainte que les nouvelles restrictions en Chine ne freinent la demande. Le Brent évolue sous 55 dollars le baril et le brut américain sous 52 dollars.


Current track

Title

Artist