La Banque mondiale renforce son soutien pour permettre au Moyen-Orient et à l’Afrique du Nord d’affronter la pandémie de coronavirus.

Ecrit par on 3 avril 2020

Dans un communiqué publié jeudi 3 avril 2020, la Banque mondiale a annoncé collabore avec les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA) pour les aider à affronter l’urgence sanitaire liée à la pandémie de Covid-19.

 

La Banque Mondiale a en outre indiqué dans le même communiqué que son nouveau mécanisme de financement accéléré visant à renforcer la riposte à la pandémie de coronavirus dans les pays en développement va allouer des financements à la région MENA, en actionnant les composantes d’intervention d’urgence de projets existants et en autorisant des modalités de mise en œuvre rapide pour de nouveaux projets. Avec cette réponse immédiate, qui consiste en la fourniture de conseils, d’assistance technique et de financements, il s’agit d’aider les pays à faire face à l’urgence sanitaire liée à la pandémie et à ralentir la propagation du virus.

 

« Nous travaillons sans relâche et en étroite concertation avec les gouvernements de la région pour acheminer une aide immédiate, souligne Ferid Belhaj, vice-président de la Banque mondiale pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Cet effort se poursuivra tout au long de cette crise et au-delà, pour sauver des vies, ralentir la propagation de la pandémie et accélérer le redressement de la région. » a-t-il ajouté.

A noter que le Groupe de la Banque mondiale a mobilisé une aide rapide d’un montant de 14 milliards de dollars afin de renforcer l’action des pays en développement face à la pandémie de Covid-19 et accélérer la vitesse de rétablissement. Cet appui immédiat comprend des financements ainsi que des conseils et une assistance technique destinés à aider les pays confrontés aux conséquences sanitaires et économiques de la pandémie. IFC y contribue à hauteur de 8 milliards de dollars, avec des financements visant à aider les entreprises touchées par la pandémie et à protéger les emplois. La BIRD et l’IDA s’emploient à mettre à la disposition des pays une enveloppe initiale de 6 milliards de dollars pour financer la réponse sanitaire. En vue de fournir un soutien plus large et répondre aux besoins des pays, le Groupe de la Banque prévoit de déployer 160 milliards de dollars sur une période de 15 mois pour protéger les populations pauvres et vulnérables, soutenir les entreprises et favoriser le redressement de l’économie.


Current track

Title

Artist