Ghannouchi face à son destin… et à la colère des députés

Ecrit par on 30 juillet 2020

La plénière consacrée au retrait de confiance au président de l’Assemblée du peuple, Rached Ghannouchi, débute dans une heure. Une plénière inédite dont l’issu reste flou.

Cette plénière de retrait de confiance à Rached Ghannouchi intervient suite à une motion de censure déposée jeudi 16 juillet avec les 73 signatures nécessaires. Abir Moussi et son bloc de Destourien libre de 16 députés ont ensuite rejoint cette motion.

Afin que le Parlement retire sa confiance à Rached Ghannouchi, il faut réunir pas moins de 109 votes. Un résultat « garanti » selon les signataires de la motion et « impossible » selon les députés d’Ennahdha.

Les blocs parlementaires ayant affirmé leur soutien à la motion de censure expliquent leur choix par « le non respect de la part de Ghannouchi du règlement intérieur de l’Assemblée », ainsi que « son ingérence dans les affaires étrangères tunisiennes, en se basant sur la diplomatie parlementaire ».

Le bureau de l’ARP a décidé que le vote soit secret et que la plénière se déroule sans débats, de 9 heures à 11 heures.

 

marqué comme

Current track

Title

Artist