Etats-Unis : le congrès auditionne les patrons de Google, Amazon, Facebook et Apple

Ecrit par on 29 juillet 2020

Les patrons des GAFA passent un grand oral en visioconférence, aujourd’hui mercredi, devant des parlementaires américains. Ils devront répondre à des questions portant sur d’éventuels abus de position dominante. Jamais les quatre PDG des « GAFA » – l’acronyme désignant Google, Amazon, Facebook et Apple – n’avaient été réunis en même temps pour être interrogés par des élus.

Jamais non plus Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, n’avait fait face à des parlementaires, comme les quinze membres du sous-comité « concurrence » de la commission des affaires judiciaires de la Chambre des représentants américaine, organisatrice de cette audition, mercredi 29 juillet. Le format de l’échange est aussi original : il est organisé en visioconférence, pandémie de Covid-19 oblige.

L’audition de Sundar Pichai (Google), Jeff Bezos, Mark Zuckerberg (Facebook) et Tim Cook (Apple) doit permettre d’obtenir des dépositions précises sur de possibles abus de position dominante de leur entreprise sur les marchés numériques, sujet de l’enquête parlementaire ouverte par le sous-comité en juin 2019. Mais la session pourrait aussi être l’occasion pour certains élus de chercher avant tout à afficher devant les médias leur hostilité envers le secteur de la « Big Tech ».

Le thème de l’audition est le respect de la concurrence ou « antitrust ». Mais les débats pourraient aussi toucher la modération des réseaux sociaux, enjeu pour la présidentielle américaine de novembre.

Après l’audition, le sous-comité rendra un rapport et pourrait prôner des lois pour réguler certaines activités de ces groupes ultrapuissants, ou limiter leur capacité à racheter des entreprises. Même sans aller jusque-là, l’audition pourrait influencer les enquêtes antitrust ouvertes en parallèle, au niveau fédéral, par le département de la justice contre Google et par le régulateur du commerce FTC contre Facebook, Amazon et Apple, mais aussi au niveau local, par les procureurs des Etats américains contre Google et Facebook. Les GAFA sont en effet tous dans le viseur, pour des motifs différents.

Agences

marqué comme

Current track

Title

Artist