Fethi Ben Khlifa : obliger la vente de l’œuf à la production à un prix inférieur à son coût de production est un « terrorisme économique »

Ecrit par on 2 janvier 2019

Fethi Ben Khlifa, secrétaire général adjoint de la Fédération nationale des éleveurs avicoles a souligné, lors de son intervention aujourd’hui au micro de Rim Saadia à l’émission EcoMag, qu’on ne peut pas parler de spécultion pour une quantité saisie dans un poulailler de 153 mille œufs vu que la production journalière du poulailler s’élève à 370 mille œufs.

Ben Khlifa a qualifié de phénomène grave l’opération de saisie d’oeufs effectuée dimanche dernier dans des poulaillers à Sfax. Selon lui, « 42 agents sécuritaires armés ont opéré une descente en force » dans ces poulaillers. « On a jamais vu de chose pareille », a-t-il dit. Et « il est interdit de s’introduire dans des poulaillers, avant de passer par toutes les procédures de securité animalière », a-t-il ajouté.

D’après Ben Khlifa, à Nabeul le ministère du Commerce a saisi 153 mille œufs dans un poulailler et cette quantite a été vendue sans paiement de son producteur. « J’appelle le ministre du Commerce à ouvrir une enquête sur la liste de ceux qui ont acheté ces quantités saisies », a-t-il dit.

Ben Khlifa a également souligné que l’œuf à la production coûte 207 millimes et à considéré le fait d’obliger la vente à la production de l’œuf à un prix inférieur à son coût de production de « terrorisme économique ».

Plus de 1 million d’œufs ont été saisis lors de campagnes effectuées dimanche dernier à Gabès, Sfax, Nabeul et Ben Arous par le ministere du Commerce contre la spéculation.

(Visited 2 times, 1 visits today)

Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist