La livre dépasse 1,40 dollar pour la première fois depuis près de trois ans

Ecrit par on 19 février 2021

Sur la place de Tunis, la monnaie unique est traitée à 3.3100 tandis que le billet vert s’échange à 2.7400 respectivement contre le dinar tunisien. La paire phare se négocie quant à elle sur le Forex à 1.2130 avec un plus haut intraday à 1.2144.

Le dollar cède à nouveau de terrain face à un panier de devises internationales (-0,37%) au lendemain de la mauvaise surprise des inscriptions au chômage. L’état du marché du travail américain sous-entend que l’économie du pays est loin d’être sortie du bois et que l’accent mis récemment sur la possibilité que les mesures de relance budgétaire déclenchent une hausse de l’inflation et fassent pivoter la politique monétaire de la Fed pourrait être prématuré.

L’euro en profite pour remonter à 1,2133 dollar et la livre sterling a atteint à 1,40 dollar un plus haut depuis avril 2018. La devise britannique ne réagit pas aux commentaires de Gertjan Vlieghe, membre du comité de politique monétaire de la Banque d’Angleterre, selon qui des taux négatifs pourraient être nécessaires si la reprise n’était pas à la hauteur.

La livre demeure galvanisée également depuis le début de l’année par une campagne de vaccination rapide au Royaume-Uni et par la conclusion fin 2020 d’un accord commercial post-Brexit avec l’UE.

Les ventes de détail au Royaume Uni ont plongé de 8,2% en volume au mois de janvier par rapport à décembre 2020, sous l’effet des restrictions nationales imposées par la lutte contre la pandémie de Covid-19, d’après l’ONS. Elles s’inscrivent en baisse de 5,5% par rapport à février 2020, mois précédent l’émergence de l’épidémie dans le pays, une baisse à comparer toutefois à une contraction de 22,2% observée en avril par rapport à mars.

L’indice PMI flash composite de l’activité globale dans la zone Euro se redresse à 48,1 en février (47,8 en janvier), reflétant un ralentissement de la contraction du secteur privé, favorisé par une croissance de l’industrie manufacturière. La faiblesse du secteur des services, liée aux restrictions imposées dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, a en effet été contrebalancée par une accélération de la croissance (menée par l’Allemagne) dans l’industrie manufacturière.

Le marché pétrolier poursuit son repli, la perspective d’un arrêt prolongé des raffineries du sud des Etats-Unis touchées par la vague de froid en cours faisant craindre une baisse provisoire de la demande. Le Brent abandonne 1,55% à 62,94 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 2,03% à 59,29 dollars.

Le bitcoin a atteint un nouveau record et se rapproche des 1.000 milliards de dollars de capitalisation malgré le scepticisme de certains analystes estimant que la cryptomonnaie n’offre qu’une faible protection contre la chute des cours.


Current track

Title

Artist