Change: Séance du 24/09/2020

Ecrit par on 24 septembre 2020

Sur la place de Tunis, la monnaie unique est traitée à 3.2500 tandis que le billet vert s’échange à 2.7900 respectivement contre le dinar tunisien. La paire phare se négocie quant à elle sur le Forex à 1.1635 avec un plus haut intraday à 1.1680.

L’euro continue à baisser ce ce jeudi face au dollar, dans un marché quasi calme malgré la crainte que provoque la poursuite de la pandémie de Covid-19. Sur le Forex, l’euro perdait plus de 0,07% face au billet vert, à 1,1635 dollar, après quatre séances de baisse d’affilée.

Le principal facteur de la hausse du billet vert reste la peur d’une seconde vague de virus qui a déjà mené à la réintroduction de restrictions dans certains pays européens, qui risquent d’entraver la reprise économique. Selon les experts, l’attrait du dollar s’explique également par son statut de valeur refuge, qui lui permet de profiter de l’incertitude de la période.

Le Royaume-Uni et la France ont annoncé ces derniers jours de nouvelles mesures pour restreindre la diffusion du nouveau coronavirus, notamment sur les heures d’ouverture des bars et restaurants. La ville allemande de Munich a également durci ses restrictions.

Sur le plan macroéconomique, la Banque centrale de Turquie a relevé ce jeudi son principal taux d’intérêt de 200 points de base, pour la première fois en deux ans, pour soutenir la livre turque qui bat des records à la baisse. Le principal taux d’intérêt a été porté à 10,25% contre 8,25%, une décision bien accueillie par les marchés avec un rebond immédiat de la livre turque face au dollar après avoir atteint un niveau sans précédent à la baisse dans la matinée à 7,71 livres contre le billet vert.

Le taux d’intérêt principal avait atteint le niveau inédit de 24% en septembre 2018 quand la Banque centrale avait décidé de le remonter de 625 points de base pour tenter d’enrayer la dégringolade de la livre turque et une inflation record. Il a été depuis ramené sous la barre de 10% à la faveur d’une série de baisses décidées par la Banque centrale, incitée à agir de la sorte par le président Recep Tayyip Erdogan qui ne cesse de marteler son opposition aux taux d’intérêts élevés.

Par ailleurs, les investisseurs ont pris connaissance jeudi du moral des entrepreneurs allemands. Selon le baromètre IFO, celui-ci est monté à 93,4 points, soit légèrement plus que les 92,6 points du mois précédent.

Après avoir modéré progressivement mercredi grâce à la baisse des stocks de brut américain, le pétrole repartait jeudi en baisse. Le prix du baril de brut américain WTI lâchait 0,95% à 39,55 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord perdait 0,98% aussi à 41,36 dollars.


Current track

Title

Artist