La livre au plus haut en neuf mois face à l’euro dopée par les vaccinations britanniques

Ecrit par on 15 février 2021

Sur la place de Tunis, la monnaie unique est traitée à 3.3050 tandis que le billet vert s’échange à 2.7350 respectivement contre le dinar tunisien. La paire phare se négocie quant à elle sur le Forex à 1.2123 avec un plus haut intraday à 1.2144.

La livre britannique étincelait lundi matin, au plus haut depuis neuf mois face à l’euro et en presque trois ans face au dollar, galvanisée par une campagne de vaccination qui a franchi le seuil des 15 millions de personnes.

Sur le Forex, elle gagnait 0,32% face à l’euro, à 87,24 pence pour un euro, un plus haut depuis mai 2020. Face au dollar, elle gagnait 0,42%, à 1,3907 dollar pour une livre, quelques instants après avoir touché un sommet depuis avril 2018, à 1,3914 dollar.

Johnson parvient ainsi à tenir son objectif d’offrir à la mi-février un vaccin aux quatre catégories prioritaires. L’enthousiasme autour du vaccin permet à la livre de briller face aux autres devises, expliquent les analystes qui soulignent que la monnaie britannique ignore les données décevantes sur le PIB publiées vendredi.

En effet, au quatrième trimestre, le produit intérieur brut (PIB) du Royaume-Uni a augmenté de 1,0%, et un long confinement en janvier et en février devrait peser sur la croissance au premier trimestre.

Par ailleurs, les volumes d’échanges restaient très limités par la fermeture des marchés en Asie, en raison du Nouvel an lunaire, et aux Etats-Unis, pour le « Presidents’ Day ».

Sur le front macroéconomique, en décembre 2020, la production industrielle corrigée des variations saisonnières a diminué de 1,6% dans la zone euro et de 1,2% dans l’UE, par rapport à novembre, selon Eurostat, après des augmentations de 2,6% dans la zone euro et de 2,3% dans l’UE en novembre. Par rapport au même mois en 2019, la production industrielle a diminué de 0,8% dans la zone euro et de 0,4% dans l’UE en décembre. La production industrielle moyenne pour l’année 2020 a diminué de 8,7% dans la zone euro et de 8,0% dans l’UE, par rapport à 2019.

La balance commerciale de la zone euro , corrigée des variations saisonnières, s’est élevée à +27,5 milliards d’euros en décembre 2020 contre +24,9 milliards le mois précédent, les exportations ayant augmenté de 1,1% tandis que les importations ont diminué de 0,3 Pour l’ensemble de l’UE, elle s’est élevée à +26,5 milliards d’euros contre +24,4 milliards en novembre, les exportations ayant augmenté de 0,7% tandis que les importations ont diminué de 0,6%, toujours selon Eurostat.

Le PIB du Japon a augmenté de 3% au dernier trimestre 2020 en rythme séquentiel, selon la première estimation du gouvernement japonais, prolongeant ainsi le rebond de 5,3% du troisième trimestre après la chute de 8,3% du deuxième. Cette nouvelle croissance repose à la fois sur la demande intérieure (+2%) et sur une nette amélioration du commerce extérieur, avec un bond de 11,1% des exportations pour une augmentation de 4,1% des importations.

Aucune donnée n’est prévue aux Etats-Unis en ce jour de Washington’s Birthday, mais les séances à venir verront paraitre, entre autres, les indices Empire State et Philly Fed, les ventes de détail, la production industrielle et les chiffres de la construction résidentielle. La semaine sera aussi marquée par les indices PMI flash d’IHS Markit et, de ce côté-ci de l’Atlantique, par le taux de chômage en France, l’indice ZEW en Allemagne, une nouvelle estimation du PIB de la zone euro  et l’inflation au Royaume Uni.


Current track

Title

Artist