La hausse des rendements renforce le billet vert

Ecrit par on 17 février 2021

Sur la place de Tunis, la monnaie unique est traitée à 3.3100 tandis que le billet vert s’échange à 2.7450 respectivement contre le dinar tunisien. La paire phare se négocie quant à elle sur le Forex à 1.2035 avec un plus haut intraday à 1.2105.

L’euro baissait mercredi face au dollar et à la livre, la monnaie unique européenne pâtissant du rythme de vaccination faible dans l’Union Européenne (UE) tandis que le billet vert profitait de la progression du marché obligataire américain.

Sur le marché des changes, le dollar avance de 0,34% face à un panier de devises de référence, à un pic d’une semaine, porté par la récente envolée des rendements obligataires américains. L’euro perd 0,33%, sous 1,21 dollar. La livre strerling a touché un plus haut de 35 mois contre dollar hier avant de se replier mais poursuit sa hausse contre Euro.

Les investisseurs craignent que le plan massif de relance de l’économie de Joe Biden, à 1.900 milliards de dollars n’entraîne une surchauffe l’économie et un emballement de l’inflation. Résultat, le taux d’intérêt américain à 10 ans évolue à ses plus hauts niveaux depuis un an.

Les craintes d’une accélération de l’inflation qui conduirait les banques centrales à resserrer plus tôt que prévu leurs politiques monétaires prennent le pas sur des espoirs de redémarrage économique à l’oeuvre sur les marchés mondiaux depuis plusieurs semaines.

Dans ce contexte, l’attention du marché va désormais se reporter sur le compte rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine attendu à 20h (heure de Paris), qui « pourrait donner un point de vue intéressant au sujet des craintes de forte hausse des prix qui agitent actuellement les investisseurs.

Les bonnes nouvelles s’accumulent en revanche sur le front sanitaire, où le rythme des nouvelles contaminations semble marquer le pas (-16% la semaine dernière à travers le monde, à 2,7 millions selon l’OMS).

Sur le front macroéconomique, après une baisse de 1% en décembre 2020, les ventes de détail aux États-Unis ont bondi de 5,3% le mois dernier, selon le Département du Commerce, là où le consensus de marché anticipait un rebond bien moindre.

Selon le Département du Travail, les prix à la production aux Etats-Unis ont augmenté de 1,3% en données brutes en janvier et de 1,2% hors alimentation, énergie et négoce.

Ce matin aussi,  les chiffres de l’inflation britannique sont sortis légèrement supérieurs aux attentes à 0,7% contre 0,6% attendu.

Les perturbations de la production pétrolière aux Etats-Unis en raison de la vague de froid qui frappe le sud du pays soutiennent les cours, au plus haut depuis 13 mois: le baril de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) gagne 0,93% à 60,61 dollars et celui de Brent prend 1,14% à 64,07 dollars.


Current track

Title

Artist