Anis Ben Abdallah : Hausse de 50% de la participation des banques dans le financement des entreprises, voici pourquoi!

Ecrit par on 22 septembre 2020

L’expert comptable, Anis Ben Abdallah est intervenu sur les ondes de radio Express FM, dans le cadre de l’émission Ecomag, à propos de l’étude élaborée par la Banque Mondiale portant sur le financement des entreprises tunisiennes. Un chiffre attire particulièrement l’attention et qui est relatif à la participation des banques dans le financement des entreprises, elle a ainsi évolué de 50% en comparaison à l’année 2013. A ce propos, l’invité de Rim Saadia a expliqué que la hausse du besoin en fonds de roulement des entreprises tunisiennes est justifié par le glissement du dinar qui a été de l’ordre de 50%. En effet, les entités économiques subissent au final une sorte de double inflation dont une importée à travers l’investissement qui se fait en devise. S’y ajoute le recours important de l’Etat aux banques de la place dans le but d’obtenir des financements.

Egalement, Anis Ben Abdallah a indiqué que parmi les points importants relevés dans le cadre de ladite étude est celui de l’accès au financement. La Banque Mondiale considère dans son rapport, que ce dernier point représente un obstacle aux entreprises. L’expert comptable explique le faible accès par le fait que certaine entreprises ont un dossier non banquable ou pour absence de financement des risques, ou encore la hausse du taux directeur au cours de la dernière période. Aussi, les entreprises ne pouvant pas avoir accès au financement peuvent évoquer une raison de non capacité à disposer du coût de ce financement auprès des banques. En effet, Anis Ben Abdallah explique si une entreprise n’est pas suffisamment rentable, elle ne peut dans ce cas pas s’affranchir de ses dettes dans le cas où elle aurait contracté un prêt bancaire.

Dans le même propos, l’expert comptable a ajouté qu’il existe un manque significatif de liquidité sur le marché car l’Etat s’est grandement endetté auprès des banques de la place. Aussi, Anis Ben Abdallah a expliqué que l’étude la BM concerne les entreprises off shore en Tunisie qui n’ont pas l’accès au financement sur le marché local. Cet élément peut, selon l’expert quelque part biaiser les résultats de ladite étude.

Déco de l'éco: ما يقارب الاربعين بالمائة من المؤسسات تلقى صعوبة في الحصول على التمويل اللازم حسب دراسة للبنك الدولي , الخبير المحاسب أنيس بن عبد الله يحلل#Eco_Mag

Publiée par Express FM sur Mardi 22 septembre 2020

Nadya Bchir


Current track

Title

Artist