Ahmed Ounaies : la communication de la présidence de la République est faible !

Ecrit par on 8 janvier 2020

 

 

L’ancien ministre des Affaires étrangères, Ahmed Ounaies est intervenu, ce mercredi 8 janvier 2020, sur nos ondes, à l’émission Expresso de Wassim Ben Larbi, pour revenir sur plusieurs questions faisant le point de l’actualité à l’échelle nationale et internationale.

 

Ahmed Ounaies est revenu sur les derniers développements du conflit Iran – USA. « La question qui se posait était de savoir comment sera la riposte iranienne à la suite de l’assassinat de Qassem Souleimani, mais aussi où. Finalement, l’Iran a lancé a tiré une douzaine de roquettes sur deux bases militaires en Irak abritant des forces américaines. Le choix de l’Irak comme lieu de frappe est assez intelligent, puisque Qassem Souleimani a été abattu sur cette terre ». Ahmed Ounaies a considéré que la sagesse exige le calme, notamment, face aux pressions internationales pour cesser les représailles.

 

Revenant sur le conflit en Libye, l’ancien ministre a indiqué que le maréchal Khalifa Hafter a lancé son offensive sur Tripoli lorsqu’il a compris qu’il avait un avantage militaire sur le gouvernement El Sarraj. L’intervention de la Turquie dans ce conflit a pour objectif de rétablir l’équilibre des forces. « Vu le développement de la situation, je crains une escalade dangereuse en Libye. A ce niveau, la Tunisie doit garder sa politique neutralité et ouvrir ses portes aux réfugiés libyens ».

 

D’autre part, Ahmed Ounaies, a estimé qu’il y avait beaucoup de failles dans le traitement du dossier libyen, notamment, sur le plan de la forme. « Le limogeage de Khemaies Jhinaoui était une erreur politique considérable à ce stade. La politique de communication de la présidence est également faible », indique-t-il. « Cependant, sur le fond, la position de la présidence de la République est correcte, et c’est le plus important ».

 

Et à M. Ounaies de conclure en affirmant qu’un membre du cabinet présidentiel doit s’exprimer clairement à propos de ce dossier. « le mystère entretenu par la présidence de la République, et la confusion au niveau des déclarations ne font que compliquer les choses et entrainent un grand flou chez les Tunisiens ».

 

 


Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist