Romdhane Ben Amor : « officiellement 1300 immigrants clandestins, mais des milliers hors radar, la situation est critique »

Ecrit par on 16 mai 2019

Romdhane Ben Amor, membre du Forum Social pour les Droits Economiques et Sociaux (FTDS) était l’invité d’EcoMag, ce jeudi 16 mai pour lancer un cri d’alerte face à l’afflux massif des migrants dans le sud du pays. 

Il y a actuellement 700 000 migrants en Libye, beaucoup essayent de fuir par le sud de la Tunisie, d’où la situation critique dans la ville de Medenine, dépassée par le nombre de réfugiés qui avoisine les 700 personnes. Il y a officiellement 1300 immigrants clandestins en Tunisie mais ce chiffre est bien loin de la réalité des milliers de réfugiés qui essayent de trouver une vie meilleure dans le pays.

Ben Amor déplore le manque de moyens mis en place pour aider ces personnes en détresse, qui ont souvent besoin d’une aide médical mais aussi psychologique. Le croissant rouge et ses centres sont dépassés, un foyer a été ouvert pour accueillir les migrants, sa capacité d’accueil est de 190 places, pourtant ce sont 400 personnes qui y sont actuellement logés.

Il ajoute que « le pays a une devoir humain d’accueil et de prise en charge de ces migrants, l’état doit faire plus, on attend une prise de position du pays parce qu’on ne peut pas refuser ces personnes ou fermer les frontières ». De plus, « la Tunisie ne dispose actuellement pas de cadre réglementaire pour la protection des migrants », un vide juridique problématique face à ces situations d’urgence. Un conflit entre les maires de Medenine et de Sfax avaient eu lieu lors de la précédente crise des migrants au niveau de leur prise en charge, démontrant le manque de préparation des autorité tunisiennes à faire face à ce genre de situation humanitaire.

Au niveau du sauvetage en mer, ce sont les pêcheurs tunisiens qui apportent assistance aux clandestins, n’hésitant pas à rejeter à l’eau une partie de leur pêche pour faire de la place aux rescapés dans leurs embarcations; alors qu’en parallèle, l’Europe ne veut plus s’occuper du sauvetage des migrants, et que le premier ministre italien a instaurer une amende pour ceux qui sauveraient des rescapés en mer ».

Par ailleurs Ben Amor a affirmé qu’il y a une nouvelle tendance au niveau de l’émigration clandestine des tunisiens, qui passent désormais par le Maroc pour atteindre l’Europe via l’Espagne.

 

(Visited 46 times, 1 visits today)

Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist