Il a prêté serment devant l’ARP: ce qu’il faut retenir de l’allocution de Kais Saied

Ecrit par on 23 octobre 2019

Le septième Président de la République tunisienne, Kais Saied, a prêté serment, ce mercredi 23 octobre 2019, devant l’Assemblée des représentants du peuple (ARP). Les droits des femmes, la lutte contre le terrorisme, les services publics, ainsi que la justice et l’application de la loi étaient les sujets phares du discours de Saied.

Dans son allocution, Kais Saied a évoqué le “désire des Tunisiens de contribuer à renflouer les caisses de l’Etat en faisant un don d’une journée de travail mensuellement”. “Ce que les Tunisiens ont accompli aujourd’hui a épaté le monde. Il s’agit d’une véritable révolution qui sera étudiée dans les universités mondiales”, a-t-il dit, précisant qu’il n’en est plus question d’éparpiller l’argent du contribuable.

Dans ce cadre, il a insisté sur la neutralité des services publics qui doivent rester en dehors des tiraillements politiques.

“Vous tirez une fois, nous riposterons par un rafale de coups de feu”

Kais Saied a, également, évoqué la lutte contre le terrorisme. Après avoir salué les efforts de l’armée, des forces de l’ordre et de la douane dans cette guerre, il a indiqué que la Tunisie ripostera par un rafale de coups de feu pour chaque tir terroriste.

Il a aussi fait savoir qu’il n’en est plus question de travailler en dehors du cadre légal et que personne ne peut désormais enlever au peuple tunisien sa liberté: “ceux qui sont nostalgiques d’une époque révolue, pourchassent désormais le mirage”. Et d’ajouter “nous avons besoin d’une nouvelle relation entre les dirigeants et le peuple et tout le monde doit contribuer à l’instaurer”.

Le nouveau Président a également salué les organisations nationales, attestant qu’elles sont “une force de suggestion”.

Les droits de la femme et l’amalgame entre juifs et sionistes

Kais Saied a, aussi, affirmé qu’il n’est pas question de toucher aux droits des femmes tunisiennes. “Au contraire, il faut les renforcer, notamment sur le plan socio-économique, a-t-il dit. Et d’ajouter “la dignité de la nation émane de la dignité de ses citoyens et de ses citoyennes”.

Il a également évoqué la Palestine en indiquant que le droit palestinien ne sera pas oublié, insistant sur la nécessité de ne pas faire l’amalgame entre juifs et sionistes: “nous continuerons de protéger les juifs. Nous avons un problème avec l’occupant sioniste”.

 

 

marqué comme

Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist