élections présidentielles anticipées face a la gestion de ses maux internes

Ecrit par on 14 août 2019

Sofiene Ben Naceur, homme d’affaire spécialisé dans le secteur économique , technocrate  et activiste politique, a été l’invité d’Expresso ce mercredi 14 août 2019, pour parler des élections présidentielles anticipées  et son corollaire  socio économique.

Ben Naceur a expliqué les raisons factuelles ayant conduit a sa non participation aux élections présidentielles qui auront lieu le 15 septembre 2019 . il a fait part de son appréhension par rapport a une scène politique « folklorique », dénonçant une stratégie dénudée de tout apport national conséquent . il a affirmé que son programme, réparti en sept grandes arcades, ne verra pas le jour.

il a, également, dénoncé « le manque d’éthique nationale de la part  des candidats aux élections présidentielles anticipées face à un  manque de cohésion partisane , les lobbys sans oublier une fébrilité de conscience et consistance politique » . Il a, aussi, énuméré certaines personnalités de cette scène politique qu il considère déchiquetée tel que Mohsen Marzouk , Salma  Loumi ,Said Aidi , Neji Jalloul , ou encore Mehdi Jemaa, autant de candidats que d’étonnements selon lui.

Étant résident a New York,  il explique son soutient incontestable a ces candidats et sa volonté d’unifier les efforts pour une cohésion nationale.

Il a dénoncé une certaine  juvénilité partisane  face au poste tant convoité  de chef d’état, mettant en exergue les rapports qu’entretiennent ces candidats avec Nidaa Tounes, évoquant « des gangrènes ayant conduit a la  déflagration du parti ».

Concernant Nabil Karoui et ses intentions de vote  frauduleuses, il a indiqué qu’il a œuvré pour la création de l’anti système. Afin d’appuyer son idée, Ben Naceur a évoqué la présence de Slim Riahi sur la scène  politique, sans oublier le parti d’Ennahdha et les coalitions ayant eu lieu entre ces deux acteurs.

il a dénoncé le déshumanisme de Karoui, faisant savoir qu’il a usé de son pouvoir et de son statut pour « omettre et soumettre  le citoyen tunisien  ainsi que  ses relations défectueuses et ses dossiers avec la justice tunisienne tel que le fisc  et la Caisse nationale de sécurité sociale tunisienne ».

Ben Naceur a expliqué les raisons ayant condamné l’économie tunisienne sur la scène internationale, soit « des lois  beylicales incapables de gérer la situation économique actuelle car vidées de toute substance organique efficiente , 60 ans de mauvaise gouvernance économique ».

Par ailleurs, Ben Naceur a, également, dénoncé une constitution qui  devrait être remaniée, un manque de revivalisme politique.  il présente les statistiques possibles  face aux législatives prochaines et présentera  comme solution  l’obligation de diagnostiquer et créer une méthodologie nouvelle qui soit adaptée  a la situation de facto , en  créant de nouveaux pôles par exemple , comme le démontre Ben Naceur , on allège le système de cette bureaucratie dépassée afin de  prioriser notre ligne d’action nationale .Il rappellera l’inutilité des  63 priorités  énoncées par la feuille de route de Carthage  et proposera  la création d’une nouvelle  cellule de gestion de crise ,  créer une gouvernance qui fonctionne en terme de faisceaux et  surtout établir une réconciliation entre le plan fiscal  , l’imposition et le secteur des  dividendes  pour  ainsi rehausser la balance des finances publiques  , limiter  le marché parallèle qui gangrène le marché national , casser la monopolisation et marchander avec tous les acteurs de la scène économique, pour le bien de l’état , comme l’explique Ben Naceur sur nos ondes  sans pour autant les exonérer de leur part de responsabilité.

Il dénonce une balance commerciale déficitaire de 25 millions de dinars , un endettement des Tunisiens auprès des banques à la hauteur de 30 millions de dinars, le gel effectif de deux secteurs d’activités pionnières de l’économie tunisiennes que sont l’industrie agroalimentaire et touristique, un  taux de chômage en hausse, ainsi qu’un taux de TVA de 19%  alors que la normale heurterait les 10%

(Visited 114 times, 1 visits today)

Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist