Abdelrazek Zouari: La situation économique est un vrai fiasco à tous les niveaux

Ecrit par on 13 janvier 2021

L’ancien ministre Abdelrazek Zouari a déclaré aujourd’hui, 13 janvier 2021, lors du programme Ecomag, que l’économie tunisienne après la révolution n’a pas changé et que les secteurs n’ont pas complètement misé sur la technologie car il n’y a pas eu de saut technologique. Il a ajouté qu’il n’y avait pas de grands projets liés aux infrastructures, ainsi qu’à l’éducation, à la santé, aux entreprises publiques et aux services administratifs, qui ont en revanche, diminué.

En outre, l’ancien ministre a indiqué qu’il y avait une concentration totale et un intérêt excessif sur la politique monétaire et le budget de l’État, alors que l’accent était censé être mis sur l’orientation économique du pays. Cela indiquait, selon ses dires que: » nous n’étions pas un miracle économique et nous n’étions pas une société idéale avant la révolution. »

L’invité d’Ecomag a également précisé que pour stimuler l’économie du pays, il fallait une stabilité politique, ajoutant que chaque ministre devrait assumer la responsabilité de son ministère pendant une période d’au moins trois ans. Abdelrazek Zouari a indiqué que le système démocratique est ce qui maintient la stabilité politique. Et d’ajouter que le consensus qui se déroule aujourd’hui est un moyen de diviser les positions et non un consensus sur les programmes.

Abdelrazek Zouari a souligné que la démocratie serait une bonne chose s’il y avait deux forces politiques majeures, notant que la bipolarisation est une question ordinaire et n’est pas considérée comme négative. Il a également expliqué que tout le monde est d’accord sur le diagnostic, mais qu’ils parlent plus de politique que d’économie. Il a ajouté que ce qu’il faut aujourd’hui, c’est suivre une politique de réforme financière, relancer le rythme des investissements ainsi qu’éliminer les risques sociaux.

L’ancien ministre a souligné que la situation économique est un vrai fiasco à tous les niveaux au cours de ces dernières années, soulignant la nécessité de revenir à la création de richesse et de s’éloigner du discours politique et l’orienter sur la croissance économique.

N.B


Current track

Title

Artist