Slaheddine Jourchi : le gouvernement Jamli passera de justesse !

Ecrit par on 3 janvier 2020

 

 

L’analyste politique, Slaheddine Jourchi a été l’invité, ce vendredi 3 janvier 2020, de Wassim Belarbi sur les ondes d’Express Fm pour livrer sa lecture du gouvernement Jamli et de la conjoncture actuelle sur la scène politique nationale.

 

Slaheddine Jourchi a affirmé que bien que cette composition laisse à désirer pour certains, elle reste un gouvernement de nécessité. « Habib Jamli a fait le choix d’un gouvernement de compétences indépendantes. Pourtant, il aurait pu opter pour un gouvernement nahdhaoui à 80%. Ça aurait été un choix constitutionnel par excellence, mais il n’aurait pas la confiance du parlement ».

Revenant sur les réactions ayant suivi l’annonce de la composition du gouvernement, il a estimé qu’elles étaient plutôt négatives. « Plusieurs parties au sein du mouvement Ennahdha n’ont pas bien reçu la composition de l’équipe de Habib Jamli.  Cela dit, j’estime que les choses vont changer dans les 48h qui suivent. Finalement, je considère que la composition n’est pas aussi mauvaise. Il y a certains noms capables d’apporter un changement et une valeur ajoutée », ajoute Slaheddine Jourchi.

 

Quant à la réaction du parti Attayar, il a indiqué que ce parti avait raté une bonne occasion qui s’est présentée devant lui. « Après avoir refusé de participer au gouvernement, que veut Attayar. ? Quelle alternative présente-t-il ? Si on veut pousser vers le gouvernement du président, le chef de l’Etat ne peut y aller sans consulter le mouvement Ennahdha et on se retrouvera à la case de départ. A mon sens, il faut accorder une chance à ce gouvernement et l’évaluer au bout de 6 mois ou même un an ».

 

Pour ce qui est de la position de Qalb Tounes, M. Jourchi a considéré que ce parti bénéficie d’une position assez confortable dans la mesure où ce parti avait, déjà, plaidé pour un gouvernement de compétence. Outre son accord pour certains noms, dont principalement, la présence de Fadhel Abdelkéfi parmi les membres de cette équipe et qui demeure une compétence indépendante et reconnue sur la scène nationale.

 

« Même pour le mouvement Ennahdha, je pense qu’il va voter pour ce gouvernement. Certes que la touche d’Ennahdha est bien présente dans cette équipe, mais pas autant qu’il le souhaite. Selon mes pronostics, ce gouvernement passera de justesse. Il bénéficiera d’une faible majorité, et ça sera un message fort. Le véritable défi qui se présente devant ce gouvernement sera sa capacité de traiter avec tous les dossiers brûlants, notamment, les relations qu’il aura à entretenir avec la centrale syndicale. Ce sera le véritable défi à relever par ce gouvernement ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist