Shiran Ben Abderrazak sur l’économie créative : il faut passer d’un état opérateur à un état facilitateur

Ecrit par on 17 juin 2019

Shiran Ben Abderrazak, expert en économie créative, était l’invité d’EcoMag lundi 17 juin pour parler de la situation actuelle de ce secteur en Tunisie. 

Il explique que le rôle actuel de l’état ne permet pas de faire évoluer ce secteur qui pourtant, pourrait être générateur de beaucoup de valeur ajoutée et de création d’emploi.

En effet,  « nous sommes bloqués sur une conception de l’état qui opère tout alors qu’il faudrait qu’il s’appuie sur le tissu économique privé », dit-il, ajoutant que « nous pensons à combien l’état doit débourser pour ce secteur sans au contraire réfléchir à comment aider ce secteur pour le rendre autonome et créateur d’emploi ».

Pour Aberrazak, la solution est de « passer d’un état opérateur à un état facilitateur » et opérer « un développement territorial dans la culture ».

Il donne l’exemple d’études effectuées dans le domaine de l’économie créative pour montrer combien elle vaut. Ainsi  « aux Etats Unis entre 2015 et 2016, ce domaine a rapporté 2200 milliards de dollars et a employé plus de 30 millions de personnes. En Allemagne ce secteur arrive devant les industries chimiques et devant les industries automobiles en France » souligne t-il, « il y a donc un potentiel énorme ».

L’économie créative est catégorisée entre les médias, la publicité, l’architecture, le design, mais aussi les arts vivants les arts performatifs, et le tourisme de part sa création d’emplois de valorisation du patrimoine.

Le problème selon Abderazzak c’est qu’  » il manque des maillon dans la chaîne de valeur de l’économie créative, entre le producteur et la création jusqu’au public qui est le marché », parce « nous n’arrivons pas à les lier », pour pallier à ce problème « l’état devrait renforcer l’offre de formation en médiation culturelle », ajoute t-il.

Ainsi selon lui, pour permettre une évolution dans ce domaine « il faut continuer à faire des études dans ce domaine, passer à à travers la sensibilisation, et multiplier les initiatives et le plaidoyer ».

(Visited 48 times, 1 visits today)

Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist