Saadi: »des acteurs de la société civile corrompus?? »

Ecrit par on 21 août 2019

La présidente de la cellule chargée des déclarations du patrimoine et des intérêts au sein de l’instance nationale de lutte contre la corruption, Nadia Saadi, a déclaré,au micro d’expresso , ce mercredi 21 août 2019 ,que l’instance conformément à son communiqué du 20 août 2019 que « seuls 34 parties politiques sur un ensemble de  219 en Tunisie et 1877 associations sur un total de 17 772 « ont accepté de coopérer avec l’instance dans le cadre de sa lutte contre la corruption. »

Elle a expliqué qu’il se fait un mois depuis l’envoie de la demande d’information et de communication que l’instance a adressé à cet ensemble d’acteurs politiques .

« ils engagent donc leur responsabilité juridique en ne voulant pas coopérer avec l’instance (..) c’est à se demander si ces acteurs de la société civile ne soient pas eux même corrompus » a-t-elle déploré

Saadi a précisé que le comportement des dits partis et associations qui n’ont pas voulu se conformer au droit, vaut, tel que précisé par le texte de lois organisant les mesures que l’instance doit entreprendre dans le cas ou un tiers ne se soumet pas à ses instructions , aura des répercussions en forme d’amendes sous ordre du procureur public .

Saadi ajoute que les chiffres sont décevant, soit 538 personnes actives au sein de ces 34 partis ont accepté de collaborer avec l’instance et un total de 22884 personnes sur un ensemble de 17772 associations.

 

(Visited 46 times, 1 visits today)

Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist