Présidentielles 2019 : Mehdi Jomâa promet de rétablir les relations avec la Syrie et de lutter contre le crime organisé

Ecrit par on 2 septembre 2019

Le candidat aux élections présidentielles anticipées et président du parti Al Badil, Mehdi Jomâa, a affirmé, au micro d’Expresso, ce lundi 02 septembre 2019, qu’il essaiera de rétablir les relations avec la Syrie.

Jomâa a, également, appelé à respecter les règles du jeu en laissant les appareils de l’Etat en dehors de la campagne présidentielle.

Concernant l’ALECA, il l’a considéré comme une opportunité, appelant à ne pas induire le peuple tunisien en erreur concernant l’état du dinar : « le dinar tunisien ne se porte pas mieux. Il s’agit d’une illusion », a-t-il indiqué.

Pour ce qui est des priorités, Jomâa a fait savoir qu’en 2014 l’heure était à la guerre contre le terrorisme, alors qu’aujourd’hui elle est à la lutte contre le chaos et le crime organisé. « Je suis un candidat contre l’anarchie. La loi doit être appliquée à tout le monde, sans exception aucune », a-t-il dit.

Mehdi Jomâa a insisté sur l’importance du facteur économique, faisant savoir que l’on « ne peut pas parler de souveraineté de l’Etat sans une souveraineté économique ».

Dans ce cadre, il a affirmé que le Président de la République doit créer des investissements et assurer la stabilité financière, en coordination entre toutes les parties prenantes.


Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist