Législatives 2019: le choc des titans aura lieu à la circonscription Tunis 1

Ecrit par on 24 juillet 2019

Les partis politiques, ainsi que les indépendants et les coalitions politiques et électorales ont commencé à soumettre leurs listes respectives auprès des instances régionales indépendantes pour les élections. Une première lecture des têtes de ces listes montre que la circonscription Tunis 1 sera au cœur des débats.

En effet, la plupart des acteurs politiques misent sur Tunis 1 et y ont soumis leurs meilleurs éléments comme têtes des listes. Ennahdha a joué sa plus grosse carte, à savoir son président Rached Ghannouchi. Après quelques tractations au sein du mouvement, Ghannouchi a été officiellement désigné tête de liste sur Tunis 1. Il s’est autoproclamé tête de liste sur ce district selon nombre de dirigeants du parti.

Ghannouchi, qui se présente pour la première fois dans sa longue carrière politique à des élections – hors élections internes – se trouvera en face de quelques gros morceaux, à l’instar de Basma Khalfaoui, tête de liste de l’Union démocratique sociale. L’affaire Chokri Belaid sera certainement au cœur des débats entre les deux candidats.

Outres Rached Ghannouchi et Basma Khlfaoui, Ahmed Seddik sera également en lice à la même circonscription, à la tête du Front populaire (le nouveau parti et non pas la coalition partisane). Jilani Hammami, un ancien du FP aussi, sera tête de liste du parti des travailleurs (ou de l’ancien Front populaire si le litige juridique entre le clan Hamma Hammai et le clan Mongi Rahoui est résolu). Les deux anciens camarades du Front populaire et de l’ARP se disputeront l’électorat gauchiste de la circonscription Tunis 1. Basma Khlfaoui essaiera, elle aussi, de piocher dans la même masse électorale.

Samia Abbou, Fer de lance du Courant démocratique, a également rejoint tout se beau monde, à la tête de la liste de son parti, tout comme Kalthoum Kannou, qui représentera l’initiative Mouatinoun (Citoyens).

Tous les yeux seront rivés sur la circonscription Tunis 1 lors des prochaines législatives, en attendant de connaitre les candidats de Nidaa Tounes, Tahya Tounes, Afek Tounes, ou encore Al Badil. La concurrence sera rude entre des dirigeants politiques qui ont fait les Unes des médias durant les dernières cinq années.


Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist