l’affaire de l’Open Arms : le cri d’horreur de l’Espagne

Ecrit par on 19 août 2019

Partisan d’une ligne dure contre les migrations,et accusant les ONG de se faire les complices des passeurs et trafiquants d’êtres humains, Matteo Salvini, le ministre italien de l’Intérieur, a decrété la fermeture des ports italiens .

l’Italie a prôné avec fierté l’application de sa loi dite loi Salvini réfractaire aux migrations en refusant d’acceuilir le navire humanitaire « Open Arms ».

Alors que notre bateau est à 800 m des côtes de Lampedusa, les Etats européens demandent à une petite ONG comme la nôtre de faire face (…) à 3 jours de navigation dans des conditions climatiques hostiles », a déploré l’organisation espagnole.

Rappelant que l’Italie a violé le droit de la mer en refusant et en bloquant depuis plus de quinze jours à proximité immédiate de Lampedusa le bateau humanitaire « open Arms ».l’Italie ayant décrété la fermeture du port.

Une situation d’urgence décrite par l’ONG espagnol qui n’est pas considérée comme telle par l’Italie. Ayant par application de la loi Salvini refusé de secourir les 27 migrants mineurs secourus au large de la Libye .

L’Italie a accusé les ONG de complicité avec les passeurs et trafiquants d’êtres humains.

l’Espagne a haussé le ton contre ce pays confrère en l’accusant de violation du droit International de la mer en refusant d’accepter ces 27 migrants mineurs non accompagnées .

(Visited 57 times, 1 visits today)

Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist