La grève des stations-service pour le 12 avril maintenue

Ecrit par on 10 avril 2019

La Chambre syndicale nationale des gérants et propriétaires de stations-service campe sur sa position de suspendre l’activité dans les stations-service sur tout le territoire du pays le vendredi, 12 avril 2019.

Dans un communiqué, la Chambre syndicale nationale des gérants et propriétaires de stations-service a indiqué que sa décision intervient suite au non aboutissement des réunions qui se sont tenues à ce sujet lundi dernier et aujourd’hui.

Selon ladite Chambre, la réunion tenue au siège du ministère de l’Industrie le lundi, 08 avril 2019, a porté sur la question de la prise en charge de l’Etat du coût de l’augmentation des salaires au titre de l’année 2018 (avec effet rétroactif) et de l’année 2019, en application du décret n°1966 de l’année 1991 relatif aux produits et services exclus du régime de la liberté des prix et aux modalités de leur encadrement  en augmentant la marge de profit.

Et d’ajouter, cette réunion n’a pas abouti sur un accord, vu la faiblesse de la valeur du taux de l’augmentation proposée  par les ministères des Finances et de l’Industrie. Une valeur que la chambre syndicale a estimé ne permettant pas de couvrir l’augmentation programmée des salaires des employés du secteur.

Étaient présents à cette réunion, le ministre de l’Industrie et le président de son cabinet, le président de l’UTICA et son vice-président, le président de la Fédération nationale de la chimie, le président et les membres de la chambre nationale des gérants et propriétaires de stations-service et les directeurs généraux des ministères des Finances et de l’Industrie.

Egalement selon la même source, après les discussions à la réunion de ce mercredi, 10 avril, de la commission centrale de conciliation à l’inspection générale du travail, la partie syndicale a campé sur sa position pour le maintien de la grève prévue ce vendredi,  12 avril, ainsi que la chambre  syndicale de suspendre son activité le même jour, vu la non prise en charge de l’augmentation du coût des salaires et le non sérieux de la marge de profit proposée. De ce fait, il était impossible de signer l’annexe de l’amendement relatif de l’augmentation des salaires, a indiqué le communiqué.

Étaient présent à la réunion d’aujourd’hui, des membres de la Chambre syndicale nationale des gérants et propriétaires des stations-service et de la Fédération générale des professions et services relevant de l’UGTT, ainsi qu’un représentant du ministère de l’Industrie.


Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist