HSBC vient de traiter la première lettre de crédit grâce à la blockchain

Ecrit par on 5 septembre 2019

La banque britannique HSBC vient de conclure la première opération d’accréditif, appelée aussi lettre de crédit, en yuan, grâce à la blockchain. La lettre de crédit étant un engagement souscrit par la banque de l’acheteur vis à vis du vendeur.

Déjà bien en avance dans le domaine de la blockchain, HSBC veut aller encore plus loin. En octobre 2018, la banque se lançait avec 7 autres partenaires (dont la BNP Paribas) dans le développement d’une plateforme liée à la blockchain, pour favoriser le commerce international. La blockchain doit offrir plus de sécurité et de rapidité pour les opérations bancaires comme la lettre de crédit.

Avant-hier, HSBC vient d’officialiser la toute première transaction du genre en yuan. Avant cette première opération, toutes les transactions effectuées n’étaient que des pilotes, ayant pour objectif de s’assurer du bon fonctionnement de la plateforme.

En 2018, les lettres de crédit étaient particulièrement nombreuses : 1,2 million de documents ont été émis par une banque pour garantir le paiement d’un acheteur à un vendeur.

La valeur de ces transactions s’élevait cette année-là, en Chine, à 750 milliards de dollars, soit 695 milliards d’euros. La toute première lettre de crédit réalisée grâce à la blockchain concernait un accord entre MTC Electronic et Shenzhen MTC. D’après HSBC, l’échange des documents électroniques s’est fait en 24 heures, alors que ceci prenait, habituellement, une dizaine de jours.


Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist