Bilel Manai : le processus de décentralisation avance à un rythme très lent !

Ecrit par on 23 janvier 2020

 

 

Bilel Manai, chef du projet Marsad Baladia a été présent, ce jeudi 23 janvier 2020, au micro de Wassim Ben Larbi à l’émission Expresso sur nos ondes pour revenir sur le rapport annuel de l’organisation Al Bawsala, relatif à l’avancement du processus de décentralisation en Tunisie.

 

Bilel Manai a indiqué que le rapport se penche sur trois principaux axes, notamment, le cadre juridique et institutionnel, le travail des conseils municipaux, la fiscalité locale et la transparence des municipalités.

 

Dans ce contexte, il a indiqué que le processus de décentralisation avance, mais à un rythme très lent à cause des réglementations et du cadre législatif, ainsi que l’absence du calendrier des prochaines élections régionales. Il a ajouté qu’il y a un véritable manque des ressources humaines des municipalités, outre les difficultés rencontrées pour le recouvrement des ressources fiscales locales.

M. Manai a précisé que les Tunisiens sont insatisfaits des services rendus par les municipalités et 55% ne connaissent pas les maires de leurs villes, et 97 % n’ont aucune idée sur le budget alloué à leur municipalité.

 

Et d’ajouter qu’il y a un réel problème de confiance entre le citoyen et les structures municipales dû, principalement, à la prolifération de la corruption, aux problèmes de communication, ainsi que le manque d’efficacité.

Rappelons que, selon le rapport annuel le taux national de transparence au niveau municipal est passé de 45% en 2018 à 26% en 2019.


Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *



Current track

Title

Artist