Abderrazk Zouari : nous aurions dû écouter Mansour Moalla depuis 2011 !

Ecrit par on 21 février 2020

 

 

L’ancien ministre et universitaire Abderrazk Zouari a été l’invité de Wassim Ben Larbi ce vendredi 21 février 2020, à l’émission Expresso sur nos ondes pour revenir sur sa contribution avec une préface pour le nouveau livre de Mansour Moalla intitulé « Sortie de crise et union nationale pourquoi et comment? »

 

« C’est un recueil d’articles rédigés par Mansour Moalla entre 2011 et 2016. C’est un honneur pour moi de rédiger la préface du livre de Mansour Moalla. D’abord, c’est une grande marque de confiance. Je tiens à le remercier, ainsi que Taoufik Habaieb pour cette initiative. Quand, on parcourt les 49 articles classés par ordre chronologique, on se rend compte de tout ce qui s’est passé durant ces cinq années. Et là je me demande pourquoi nous ne l’avons pas écouté ! Toutes les problématiques que nous vivons aujourd’hui ont déjà été posées par Mansour Moalla depuis 2011, notamment, en ce qui concerne la transition démocratique et les questions d’ordre économique. Mais malheureusement nul n’est prophète dans son pays », indique M. Zouari.

 

Par ailleurs, Abderrazak Zouari est revenu sur la question de l’immigration des compétences, assurant que malgré tout, cela reste une décision très personnelle. « Comme vous le constatez, cette tendance concerne plusieurs médecins. Cela est dû à la dégradation du secteur de la Santé publique en Tunisie. Ces compétences ont été formées par l’Etat tunisien. Leur départ est une perte pour la Tunisie. Pour y remédier, il est nécessaire d’entamer des réformes du secteur de la Santé et de l’Education. En 2011, nous avons assisté au phénomène inverse. Plusieurs compétences sont revenues en Tunisie parce qu’elles étaient persuadées qu’il y aurait un changement radical dans le pays. Il va sans dire que la Santé et l’Education sont les principaux facteurs permettant de réaliser une véritable croissance, outre l’amélioration de l’infrastructure, la qualité des institutions et le développement technologique ».


Current track

Title

Artist