Une nouvelle subvention à la Tunisie du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme

Une nouvelle subvention à la Tunisie  du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme

Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (the Global Fund to Fight AIDS, Tuberculosis and Malaria), a alloué à la Tunisie une nouvelle subvention d’une valeur de 5 millions de dollars pour la période 2019-2021 en vertu d’un accord signé ce jeudi à Tunis.

Selon le ministre de la Santé, Abderraouf Chérif qui était présent au colloque international de la région MENA (Afrique du Nord et le Moyen-Orient) sur le SIDA, la tuberculose et le paludisme, « la Tunisie a obtenu trois subventions du Fonds durant la période allant de 2007 à 2018 ».

A ce propos, le ministre s’est félicité du soutien apporté par les programmes des Nations Unies et la société civile aux efforts nationaux de lutte contre les maladies.

Pour Chérif, il semble indispensable d’adhérer efficacement à la stratégie mondiale de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme, d’exploiter à bon escient les subventions allouées à cet effet et de réfléchir à de nouveaux mécanismes de financement pour continuer à combattre ces maladies.

Invité à ce colloque, la présidente du conseil d’administration du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme Aida Kurtovic, a estimé indispensable de soutenir les pays touchés par ces maladies, mettant l’accent, à ce propos, sur l’importance des subventions allouées pour lutter contre le VIH-Sida particulièrement chez les catégories les plus exposés à ces maladies.

Le soutien apporté à ces pays est axé principalement sur la sensibilisation, le dépistage préventif, l’amélioration des services de santé de base et l’élargissement du champ d’intervention, a ajouté Kurtovic.

Créé en 2002, Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a pour mission de mobiliser les ressources destinées à la lutte contre ces maladies. Depuis sa création, il a financé 140 pays.

Les tags