Noureddine Tabboubi : Il n’y a pas de propositions sérieuses

Noureddine Tabboubi : Il n’y a pas de propositions sérieuses

L’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a tenu, ce matin du dimanche 6 janvier 2019, un meeting à Béja, présidé par Noureddine Tabboubi qui a révélé l’absence de tout accord entre la Centrale syndicale et le gouvernement tout en assurant que si aucune entente concrète avant le 17 janvier courant, l’UGTT n’aura pas d’autre choix que celui d’aller jusqu’au bout dans ses revendications et d’observer la grève générale dans la Fonction publique

Le S.G. de l’UGTT a démenti ce qu’il appelle les allégations publiées par certains médias et qui sont dénuées de tout fondement. « Il n’y a pas encore de propositions sérieuses et fiables de la part du gouvernement et il n’y a aucune médiation entre l’UGTT et le gouvernement dans les négociations sociale », a-t-il réitéré en substance.

Et d’enchaîner : « nous n’observerons pas la grève juste pour la grève, mais nous voulons la protection de nos adhérents et la préservation de leur pouvoir d’achat, avant d’ajouter que toutes les parties concernées ont été contactées et placées, clairement, devant leurs responsabilités… ».

A noter qu’à peine dix jours nous séparent de la date fatidique du 17 janvier et que deux autres grands meetings sont prévues, d’ici là, à Sousse et à Tunis.

Les tags