Néjib Ayed révèle les dessous de l'anarchie lors de la projection du film "El Jaïda"

Néjib Ayed révèle les dessous de l'anarchie lors de la projection du film "El Jaïda"

Le directeur des Journées cinématographiques de Carthage, Néjib Ayed, a indiqué, lors de son intervention au micro de Rim Lengliz à l'émission Express Fm La suite, cet après-midi du mardi 14 novembre 2017, qu'une grosse confusion, voire une anarchie, a été constatée au cours du Festival, plus précisément lors de la projection du film "El Jaïda" de Selma Baccar, et ce à cause de l'absence d'une coordination saine.

L'invité a ajouté qu'il tient à révéler, pour la première fois, les raisons derrière la mauvaise organisation enregistrée, en ce jour-là, et qui résident dans le fait qu'une "direction et une organisation parallèles ont fait leur apparition pour imposer leur loi au déroulement des Journées".

Ainsi, lors de la projection sus-indiquée, un circuit parallèle a vendu des billets et lancé des invitations en trop, ce qui a entraîné une anarchie et des bousculades obligeant les forces de l'ordre à intervenir et à recourir au gaz lacrymogène pour disperser la foule.

Et de conclure qu'il veillera, la prochaine fois, à ce qu'aucune partie ne s'érige pour lui confisquer son rôle en matière d'organisation et d'octroi des invitations.

Les tags

Lire aussi