Les orientations économiques et sociales de la loi de finances 2019

Les orientations économiques et sociales de la loi de finances 2019

Les orientations économiques et sociales de la loi de finances au titre de l’exercice 2019 (LF 2019) intéressent cinq principaux thèmes. Ils s'agit de la relance économique, du développement régional, de l’emploi, du package social et de la lutte contre la fraude.

Selon une copie du document des orientations économiques et sociales de la LF 2019 que Express FM a pu en disposer, le projet de loi de finances de l’exercice 2019 (PLF 2019) s’insère dans le cadre de l’adoption des normes internationales en matière de fiscalité, de la consécration des engagements internationaux de la Tunisie, de l’impulsion de l’investissement et du soutien de la compétitivité des entreprises.

Concernant les mesures d’appui aux entreprises et d’impulsion de l’investissement, et selon le document, le PLF 2019 n’envisage pas de nouvelles mesures fiscales pour les entreprises et le citoyen. Il envisage une unification du régime fiscal préférentiel en abaissant le taux d’impôt de 25% à 13% pour donner la priorité aux secteurs à forte valeur ajoutée dont surtout les secteurs des industries manufacturières et des activités de l’information et de la communication, la mise en place d’une ligne de financement au profit des PME qui profiteront d’une exonération de deux points d’intérêt, et, des avantages fiscaux et sociaux au profit des PME.

En ce qui concerne le développement régional, un montant supplémentaire de 200 millions de dinars sera consacré pour le programme régional de développement (PRD) et un montant de 100 millions de dinars sera consacré à  la banque des régions.

En ce qui concerne le soutien de l’emploi et de l’initiative privée,150 millions de dinars seront consacrés au fonds de l’emploi et 50 millions de dinars au profit d’un nouveau mécanisme pour soutenir les jeunes dans la création de projets en leur facilitant l’autofinancement.

En outre, en ce qui concerne les mesures sociales, le PLF 2019 vise à améliorer la qualité des services éducatifs. Il y aura la mise en place d’un cadre contractuel à durée déterminée pour les enseignants remplaçants auquel 7500 de ces derniers vont tirer profit en cette année scolaire, le renfort du corps non enseignant, la réalisation en urgence de clôtures pour les écoles primaires qui n’en disposent pas, et l’approvisionnement en eau potable pour 1000 écoles primaires.

Egalement, le PLF 2019 envisage, l’amélioration de la qualité des services sanitaires par la mise en place des solutions adéquates pour les projets qui sont prêts et non encore exploités par manque de ressources humaines et la réouverture de plusieurs services en fournissant les ressoures humaines, logistiques et matérielles nécessaires pour la bonne exploitation du service sanitaire. Le PLF vise aussi à trouver les solutions au problème de l’endettement dans les établissements sanitaires.

De surcroît, le PLF envisage la baisse des prix des voitures populaires, la baisse du droit de consommation et de la TVA imposés sur les voitures populaires selon la loi de finances de 2019, afin de permettre au citoyen d’acquérir une voiture à des prix préférentiels pour certains types de voitures pour un prix de l’ordre de 20 mille dinars.

 

 

 

Les tags