Le billet vert pénalisé par les statistiques US

Le billet vert pénalisé par les statistiques US

La paire EUR/USD oscille toujours sur le Forex, sans direction claire en attendant de nouveaux signes. D’autant que le soulagement provoqué par un moratoire sur les hausses de taxes de douane entre Pékin et Washington est retombé rapidement, comme un soufflet.

En revanche, en Europe, l'éclaircie à propos du budget italien, avec une nouvelle proposition plus en accord avec les exigences de la Commission européenne, a finalement peu joué favorablement sur le moral des investisseurs.

Enfin, la grande inconnue du moment reste le vote du parlement britannique sur le Brexit mardi, à l’issue duquel nous pourrions observer une tendance émerger.

Entre temps, GBP/USD recule progressivement, évoluant dans un canal baissier autour de 1.2775. Le problème est que si un accord sur la frontière irlandaise n’est pas trouvé d’ici 2021, comme le prévoit le texte de retrait, il y aurait une situation particulière où les relations entre l’Irlande et l’Irlande du Nord continueront à fonctionner selon les règles de l’UE, et que le RU n’a aucune option pour y mettre fin unilatéralement.

Les britanniques craignent que cela dure indéfiniment, et que l’Irlande du Nord devienne une sorte de « colonie de l’UE ».

Tant que l’Euro Dollar évolue dans le range des 1.13-1.14, l’incertitude dominera les échanges. Cette neutralité technique et aussi accompagnée d’un attentisme au niveau fondamental, avec notamment des statistiques sur l’ADP, les commandes à l’industrie, les commandes de biens durables et l’ISM non manufacturier publiées cet après-midi. Ensuite l’attentisme pourrait encore perdurer avant les NFP de demain et le weekend.

La paire EUR/USD remonte par la suite sur le Forex et revient tester la résistance des 1.1400 après les statistiques outre atlantique.

Alors que l’Euro Dollar évoluait autour des 1.1350 en début d’après-midi, la paire a accéléré à la hausse avec la publication de l’ADP sur l’emploi privé. Le rapport fait état de 179k créations d’emplois contre 196k attendu, alors que le chiffre du mois précédent a été revu à la baisse à 225k. Cette déception a provoqué une accélération haussière de EUR/USD en direction des 1.1400.

Ensuite les commandes à l’industrie ont affiché une baisse de -2.1% contre -1.9% attendu et 0.2% précédemment. L’ISM manufacturier a pour sa part progressé à 60.7 de 60.3, alors que le consensus attendait une correction à 59.2.

La composante-emploi recule cependant à 58.4 de 59.7. L’ADP et l’ISM appellent donc à la prudence sur l’emploi à la veille de la publication des NFP.

Sur la place de Tunis, le compartiment interbancaire a été peu animé. La monnaie unique s’est traitée à 3.3600 tandis que le billet vert s’est négocié à 2.9500 où la paire phare se négocie actuellement à 1.1385.

Les tags