La SMU, trait d’union entre le monde universitaire et les partenaires économiques

La SMU, trait d’union entre le monde universitaire et les partenaires économiques

La South Mediterranean University (SMU) et ses deux écoles, la Business School MSB et l’école d’ingénieurs MedTech,  ont organisé au sein leur CAMPUS au Lac 2, le vendredi 6 avril 2018, la quatrième édition de la Journée Carrières.

 

Le Centre de Carrières de la SMU vise, à travers ce rendez-vous incontournable de l’emploi, de donner l’opportunité aux étudiants de la SMU (Licence, Bachelor HEC Montréal, Master et Ingéniorat) et à ses Alumni de rencontrer les entreprises qui recrutent, qu’elles opèrent sur la scène nationale ou internationale. L’objectif est, également, de leur fournir une occasion de développer leur réseau et d’affiner leur connaissance du marché de l’emploi.

 

Ce forum de l’emploi permet aux étudiants et Alumni de la SMU d’identifier les opportunités de stages et emplois en entreprises, d’engager des discussions avec les exposants sur les différentes opportunités, les spécificités des différents secteurs d’activité et les perspectives de carrières. Quant aux entreprises, elle leur permet d’accroitre leur visibilité auprès des étudiants et Alumni de la SMU, d’accéder aux talents de l’université et d’apporter sa contribution au développement des différents programmes pédagogiques de l’université.

 

Cette année, la SMU a collaboré avec Express FM, avec l’émission « Carrières » qui s’est tenue en live du Campus MSB-MedTech. Le sujet abordé, le conflit générationnel entre la Génération Y et Z sur le marché de l’emploi, se prêtait très bien au lieu.

 

Cette émission a été l’occasion de souligner la complémentarité entre la génération X, Y et Z au sein de l’entreprise pour répondre aux défis d’un monde complexe caractérisé par des évolutions technologiques constantes (intelligence artificielle, data mining…,). Pour illustrer la place jouée aujourd’hui par la transformation digitale, l’entreprise Cognira a présenté son métier et comment leur outil d’analyse prédictive peut constituer une aide à la décision.

 

Au sein de l’entreprise, les générations X et Y apportent l’expérience, face à une génération Z «digital natives » qui est continuellement connectée et assoiffée de nouveaux défis et impatients.

 

Par ailleurs, afin de faciliter la collaboration entre les anciennes générations (X et Y) et la nouvelle génération (Z), certaines entreprises telles que ODDO, EY, SPE Capital, ont mis en place des programmes de formation et d’intégration pour acquérir la connaissance du métier et des outils techniques.

 

Les entreprises ont également parlé de l’importance d’attirer, de retenir et de faire évoluer ces jeunes talents qui ont des exigences différentes de la génération précédente (Y). Des entreprises telles que GOURMANDISE ont décrit cette nouvelle génération Z comme voulant un équilibre entre la vie personnelle et professionnelle, d’où la nécessité pour les entreprises de s’adapter.

 

L’accent a été aussi mis sur la nécessité pour les entreprises de collaborer avec les universités afin de faire connaître leurs besoins et permettre à l’université de faire évoluer leurs programmes de formation, afin d’être au diapason du marché. Cette collaboration fructueuse avec les partenaires économique a été soulignée par Dr Leila Triki, doyenne de la MSB et Pr Imed Hammouda doyen de MedTech.

En effet, ils ont présenté la méthode d’enseignement anglo-saxonne qui favorise les business cases et l’apprentissage par projet (Project Based Learning) dans l’enseignement. C’est ainsi que les enseignant-chercheurs de la MSB collaborent de façon continue avec les entreprises, afin de proposer et intégrer les spécificités locales dans les cours enseignés.

TIMSOFT a insisté sur la nécessité de collaborer avec les universités pour les tenir informées des dernières tendances du marché et bénéficier en retour de compétences pointues formées aux hard skills, mais aussi aux softs skills.

 

Ce sont ces talents qui vont être créatifs et proposer des innovations au marché. L’entreprise EVERTEK a ainsi parlé de l’importance d’encourager les jeunes talents, en leur donnant des espaces de créativité au sein de l’entreprise. Il a, de ce point de vue, expliqué que les compétences tunisiennes étaient performantes d'où le choix stratégique de son entreprise de lancer une activité industrielle en Tunisie.

 

Myconcierge a parlé de l’importance des jeunes talents et de sa campagne de recrutement pour renforcer sa croissance.

 

Cette 4ème édition a enregistré la participation de 23 entreprises de divers secteurs tels que, la finance, le consulting, l’assurance, l’industrie, les services, IT… Pour n’en citer que quelques-unes: ODDO, Banque ABC, SPE Capital, EY, GAT, Gourmandise, Myconcierge, Unilever, EFE, Evertek, Cognira, Timsoft, Power Sun Energy, Axe Finance et Vivo Energy.

Les tags