L'excellent rapport NFP profite au dollar et déclenche une correction

L'excellent rapport NFP profite au dollar et déclenche une correction

L’EUR/USD chute nettement ce vendredi après-midi, après un début de journée légèrement haussier, sous l’influence de l’excellent rapport NFP sur les créations d’emploi US du mois de décembre.

C’est en effet 312k créations d’emplois qui ont été annoncées, contre 178k anticipé, au plus haut depuis le mois de mars 2018. De plus, les chiffres du mois précédent ont été nettement révisés en hausse, de 155k à 176k.

Les salaires horaires moyens ont également été l’occasion d’une bonne surprise avec une progression mensuelle de +0.4%, contre +0.3% anticipé et +0.2% en données mensuelles, et de +3.2% contre +3% anticipé en données annuelles. Face à ces chiffres, le Dollar a nettement progressé, même si cette bonne reprise était en grande partie prévisible. L’euro a rebaissé à 1.1350 après avoir tester 1.1418.

Sur le vieux continent, le taux d'inflation annuel de la zone euro est estimé à 1,6% au mois de décembre 2018, contre 1,9% en novembre selon une estimation rapide publiée par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne.

S'agissant des principales composantes, l'énergie devrait connaître le taux annuel le plus élevé en décembre (5,5%), suivie de l'alimentation, alcool et tabac (1,8%), des services (1,3%) et des biens industriels hors énergie (0,4%).

D’autre part, le ralentissement de l'activité manufacturière en zone euro comme aux Etats-Unis et sa contraction en Chine n'ont fait qu'accentuer les inquiétudes sur la croissance économique mondiale et souligné l'impact des tensions commerciales entre Washington et Pékin sur l'activité.

Cette guerre commerciale a d'ailleurs été expressément citée par Tim Cook, le directeur général d'Apple, dans sa lettre aux actionnaires annonçant la révision à la baisse de la prévision de chiffre d'affaires du groupe pour le premier trimestre. Car c'est bien la faiblesse des ventes d'iPhone en Chine qui explique en grande partie cet avertissement, rare dans l'histoire d'Apple.

Sur la place de Tunis, le compartiment interbancaire a été peu animé contre une demande massive provenant des opérateurs publics. La monnaie unique s’est traitée à 3.46 tandis que le billet vert s’est négocié à 3.03 où la paire phare se négocie actuellement à 1.1350.

Les tags