L'euro repart à la baisse, l'Italie inquiète

L'euro repart à la baisse, l'Italie inquiète

'euro repart à la baisse, l'Italie inquiète

:L'euro a repris sa chute face au dollar mercredi, touchant un nouveau plus bas depuis fin 2017, après une confirmation du ralentissement de l'inflation en zone euro et alors que l'Italie inquiète. La paire EUR/USD a touché 1.1760 avant de rebondir autour de 1.18.

 

La monnaie unique européenne baissait face à la devise japonaise à 130,02 yens, contre 130,63 la veille. Le billet vert change peu face à la monnaie nipponne à 110,19 yens, contre 110,35 yens mardi soir. L'euro était "sous une pression accrue à cause de l'incertitude politique qui pèse en Italie et du récent ralentissement en zone euro.

 

Plus tôt dans la journée, l'Office européen de statistiques Eurostat a confirmé un ralentissement du taux d'inflation annuel de la zone euro à 1,2% en avril, contre 1,3% en mars, au lendemain d'une confirmation de la croissance à 0,4% pour le premier trimestre.

 

Clairement, l'inflation est l'une des premières inquiétudes de la BCE. Cela semble contre-intuitif de commencer le resserrement avant que l'inflation n'ait atteint la cible des 2% et une telle approche pourrait bien engendrer une nouvelle récession.

 

L'institution vise une inflation autour des 2% mais peine à atteindre sa cible malgré une politique monétaire ultra-accommodante. Sans inflation, la BCE pourrait être tentée de repousser sa normalisation et sa remontée de taux, rendant de fait la monnaie unique moins attractive pour les cambistes.

 

Côté politique, la situation en Italie continuait de peser sur l'euro, alors qu'une ébauche de contrat de gouvernement entre la Ligue (extrême droite) et le M5S (populiste) a fait l'objet d'une fuite dans les médias. Celui-ci évoque notamment une sortie de l'euro, la renégociation des traités européens et l'annulation de 250 milliards d'euros sur la dette italienne.

 

De son côté, le billet vert restait soutenu par des chiffres économiques solides aux Etats-Unis et par une remontée des taux sur le marché des bons du Trésor. La production industrielle a progressé un peu plus que prévu par les analystes en avril à 0,7%.

 

La veille, la publication des ventes au détail avait fait état d'une augmentation de 0,3% en avril et d'une révision à la hausse pour mars, à 0,8% contre 0,6% précédemment. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans continuait d'évoluer au-dessus des 3% après être monté mardi jusqu'à 3,09%, son plus haut niveau depuis 2011.

 

Sur la place de Tunis, le marché  a été caractérisé par la forte demande des importateurs . La monnaie unique s’est traitée à 2.99  tandis que le billet vert s’est négocié autour de 2.52, dans un marché où la paire phare se négocie autour des 1.1790.

Les tags