Kerkennah : des autorisations pour la pêche côtière seront attribuées à 400 marins-pêcheurs

Kerkennah : des autorisations pour la pêche côtière seront attribuées à 400 marins-pêcheurs

Une délégation ministérielle composée des ministres de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche et des Affaires sociales ainsi que du secrétaire d’Etat chargé des Ressources hydrauliques et de la Pêche, a effectué, vendredi, une visite à l’île de Kerkennah dans le cadre de la régularisation exceptionnelle de la situation des embarcations de pêche et l’assistance d’un nombre important de marins-pêcheurs et d'armateurs pour sortir de l’ornière de la pêche anarchique vers la pêche organisée et éradiquer progressivement le phénomène de la pêche au chalut.

Lors de cette visite, il sera procédé à l’attribution des autorisations pour la pêche côtière à 400 marins-pêcheurs (300 embarcations de pêche travaillant sur une profondeur de 7 mètres et 100 sur plus de 7 mètres de profondeur), en contrepartie de se débarrasser des méthodes de pêche anarchique et d’équiper leurs embarcations des terminaux de contrôle par satellite, en vue de protéger la richesse halieutique et préserver le climat social dans l’île de Kerkennah, selon les déclarations à l’agence TAP du ministre de l’Agriculture, Samir Taieb.

Le ministre a affirmé que les autorités compétentes œuvreront à suivre l’opération de la transition des armateurs d’une filière anarchique vers une filière organisée, faisant savoir que les marins-pêcheurs qui ont choisi d’équiper leur embarcation par des terminaux de contrôle par satellite vont bénéficier d’une subvention équivalente à 50% du coût de leur acquisition.

Le ministre a précisé que le montage de ces équipements s’achèvera à la fin de l’année actuelle, tout en appliquant la loi, pour assurer le respect des engagements des différentes parties et protéger ainsi les ressources halieutiques et agricoles qui constituent l’un des fondements essentiels de la sécurité alimentaire dans le pays.

Les tags