Hausse du nombre des touristes et baisse des recettes : Pourquoi ?

Hausse du nombre des touristes et baisse des recettes : Pourquoi ?

L’expert économique, Sadok Jebnoun, a confirmé, à l’Expresso de ce matin du mardi 7 août 2018, que le nombre des touristes a enregistré une hausse sensible au cours de la saison actuelle en comparaison avec celle de l’an 2017.

 

Or, aussi paradoxalement que cela puisse paraître, le montant des recettes a connu une baisse, soit 680 millions de dinars, ce qui équivaut à la moitié des revenus de 2010.

L’invité a précisé, encore, que cette baisse s’explique par plusieurs facteurs. On citera, d’abord, le rétablissement tardif du marché européen, ensuite la particularité du marché des touristes en provenance d’Algérie et de Libye qui procèdent, des fois, au change de leurs devises au sein du des circuits parallèles sans oublier, enfin, que bon nombre de touristes, voire la majorité d’entre eux, viennent chez nous selon la formule du paiement d’avance par le biais des agences et des tours opérateurs, ce qui se répercute sur les entrées en devises étrangères.

 

Sadok Jebnoun, a mis l’accent, par ailleurs, sur la nécessité d’accorder une priorité absolue à la sécurité alimentaire des touristes et à l’amélioration des prestations de services tout en préservant la propreté et le respect des règles d’hygiène et de l’environnement.

 

Ceci nous amène à épouser, selon l’invité, l’approche consistant à considérer tout le pays comme étant un pôle touristique, et ce à travers la propreté et la sécurité des plages grâce à l’obtention du certificat de notation « bleue ».

 

Bon à savoir que ce certificat dit « Blue Flag » est une enseigne accordée par la Fondation non gouvernementale d’enseignement environnemental (FEE) pour les plages et les ports qui répondent à des normes bien déterminées dont notamment la qualité de l’eau, de l’information et de la cultures environnementales, de la gestion et de la sécurité de l’environnement.

 

Les tags