Attentat terroriste à Strasbourg : Au moins 4 tués et plusieurs blessés

Attentat terroriste à Strasbourg : Au moins 4 tués et plusieurs blessés

Des coups de feu ont été tirés dans le centre de Strasbourg à deux pas du marché de Noël. Le tireur est en fuite. Un tireur isolé a ouvert le feu rue des Grandes Arcades et place Kléber à deux pas du marché de Noël. La préfecture du Bas-Rhin fait état d'un bilan provisoire de 4 morts et plusieurs blessés.

Le traditionnel marché de Noël de Strasbourg qui a connu dans le passé des menaces d’attentat, est protégé en permanence par un important dispositif de surveillance.

 

Le tireur en fuite

Le tireur, un homme seul, a pris la fuite et n’a toujours pas été appréhendé. Il a été identifié. La « situation » est en cours d’évaluation par le parquet antiterroriste en lien avec le parquet de Strasbourg.

L'AFP a annoncé de sources policières que « des échanges de coups de feu dans le quartier où serait retranché l'assaillant » ont actuellement lieu.

La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête.

 

Appel au calme

Le centre-ville est bouclé sur un périmètre d’environ 200 mètres autour de la place Gutenberg. Les services de secours sont sur place. Des militaires en arme, des policiers et des véhicules de secours ont afflué vers le lieu de la fusillade. Le préfet de la région a twitté « Événement en cours à Strasbourg, ne relayez pas de fausses rumeurs »

Le maire de la ville a demandé aux habitants de rester chez eux. Son adjoint, Alain Fontanel, a évoqué une « fusillade » et demandé à la population de rester chez elle « en attendant une clarification de la situation ».

Le ministère de l’Intérieur demande également aux habitants de rester chez eux et de suivre les consignes de sécurité.

 

Le ministre de l’Intérieur sur place

Le président français, Emmanuel Macron, a été informé en temps réel des événements survenus à Strasbourg. Il a décidé en conséquence d’écourter sa réunion en cours et le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, va se rendre sur place.

Cette fusillade intervient alors que la France vit sous une menace terroriste élevée depuis la vague d’attentats jihadistes sans précédent qui a fait 246 tués depuis 2015.

Les tags