Boubaker Mehri: "Il faut revoir le système de gouvernance du secteur laitier "

Boubaker Mehri: "Il faut revoir le système de gouvernance du secteur laitier "

Intervenant au micro de Wassim Ben Larbi, à son émission, Expresso, sur les ondes d'Express FM, ce jeudi 13 avril 2018, le président de la Chambre syndicale des industries laitières, Boubaker Mehri, a expliqué que la décision des membres de la chambre nationale de la production et de la collecte et de la fabrication du lait de suspendre la production du lait stérilisé demi-crémeux et refus des industriels de poursuivre la production du lait, n'est que le résultat de l'échec des négociations avec le gouvernement pour passer en revue les prix du système laitier vu que les producteurs de lait souffrent de l'ascension continue du prix du coût.

Par la même occasion, le président de la chambre syndicale, a indiqué qu'une stratégie a été préparée depuis 2016 et présentée à l'Assemblée des représentants du peuple et le gouvernement, mais elle n'a pas été exécutée et mise en oeuvre, avant d'ajouter que cette stratégie inclut des mesures qui contribueraient à la réadaptation de la chaîne de production, en précisant que le système de gouvernance du secteur doit également être revu.

A noter que, l’Utica et l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche ont décidé une grève dans la production du lait pour demander l’ajustement des prix dans ce secteur.

Dans un premier temps, les deux organisations appellent à la suspension de la production du lait stérilisé demi écrémé à partir du 23 avril 2018. Par la suite, elles menacent d’arrêter totalement les opérations de collecte, de stérilisation et de commercialisation du lait à partir du 30 avril 2018.

 

Les tags